problème conversion signal 5V -> 3.3 V

bonjour,
J’ai acheté ce convertisseur (bidirectionnel)
dans but de convertir un signal binaire 0-5V en un signal 0-3.3V.
Le signal provient d’un récepteur 433 MHz, alimenté en 5V par une alim dédiée. Je joins une capture du signal (attention, l’échelle des Volts n’est pas significative)
Je veux le réduire à 3.3 V pour l’injecter dans un Raspberry pi3.

Pour câbler le convertisseur, j’ai relié:

  • HV au +5 V de l’alim
  • LV au +3.3V du Raspberry
  • les deux GND à la (même) masse
  • le signal du récepteur 433 sur HVi (testé avec i=1,2,3,4)
  • le signal “atténué” est prélevé sur LVi

Je n’ai aucun signal sur LVi ! :angry:
Lorsque rien n’est branché sur les HVi ni sur les LVi, je mesure +5 sur les HVi et +3.3 sur les LVi.
Est-ce normal ?

Mon utilisation de ce convertisseur est-elle correcte ?

bonjour,
essayes déja avec des niveaux logiques stables cotés LV pour voire si tu les retrouve coté HV
la sortie du récepteur n'est peut être pas compatible avec l'entrée du convertisseur ...

Bonjour,

Si ton câblage est conforme à la description que tu en fais, cela devrait fonctionner.
Il y a peut être un problème coté Raspberry.
En déconnectant LVi uniquement, tu devrais avoir ton signal à 3,3v.

Teste le module seul sans rien d'autre : plus le montage sera simple plus la vérification sera facile.
Tu dois disposer :
D'une alim 5V
d'une alim 3,3V

coté 5V tu applique 5V sur l'entrée et tu regarde combien tu mesure coté 3,3V
idem en inversant 3,3V vers 5V

Éventuellement tu charge les entrées des deux cotés avec une résistance vers la masse. Pour la valeur : autour de 1 kohm devrait être bon

Quand cela sera bon met en service le composant émetteur et teste de l'autre coté
Si c'est bon met en service le récepteur et contrôle

Quand ça veux pas il faut y aller étape par étape, méthodiquement et faire une seule étape à la fois : chercher à gagner du temps est le meilleur choix pour en perdre.
I

Il est bien beau ton module convertisseur, mais aucune référence, ni schema sur le composant censé gérer la conversion de niveau

C'est un modèle commercialisé en grande quantité par de nombreux revendeurs aux yeux bridés ou pas bridés aussi.
Au prix où il est vendu c'est difficile d'exiger un schéma et une nomenclature.

C'est soit un exemplaire en panne, soit une mauvaise manip, soit un émetteur ou un récepteur qui aurait pu être dégradé au cours de manips précédentes.
D'où la nécessité de procéder méthodiquement par étape.

68tjs:
coté 5V tu applique 5V sur l'entrée et tu regarde combien tu mesure coté 3,3V
idem en inversant 3,3V vers 5V

--- Branchements minimum : HV au +5, LV au 3.3, les 2 GND à la masse.
Dans cette situation (rien d'autre branché) : Tous les HVi sont à +5, tous les LVi sont à +3.3.

Maintenant, si je connecte HV4 au +5, rien ne change (LV4=3.3)
Si je connecte HV4 directement à la masse, je lis LV4=0
Tout ça me paraît normal, non ?

--- Finalement, j'amène mon signal sur HV4. Je suis sûr que le signal est présent (je l'ai connecté sur un ampli audio, je l'entends).
Et sur LV4, il n'y a rien (un micro-bruit autour de 0V)

--- J'installe une résistance de 1k entre HV4 et GND.
Le signal côté HV4 chute de moitié ( en amplitude). Côté LV4, j'ai un signal légèrement plus faible (environ 80% de HV4 - le rapport attendu étant 3.3/5 = 66 %)

--- J'installe une résistance de 100k entre HV4 et GND.
Le signal côté HV4 est quasiment identique au cas sans R de charge. Côté LV4, j'ai un signal très faible (environ 6% de HV4 - le rapport attendu étant 3.3/5 = 66 %)

En conclusion, plus la résistance de charge est importante, plus le signal sortant est faible, jusqu'à nul pour une R infinie.

J'ai rajouté une R de 100k entre LV4 et GND (la même que HV4-GND). Ca ne change rien.

Je ne comprends pas grand chose et j'ai peur de ne pas m'en sortir :cry:

Bonjour
Les différentes mesures que tu as faites montrent que le convertisseur attend en entrée un étage à collecteur ouvert ce qui ne doit pas être le cas de ton récepteur
Pourquoi ne pas utiliser un simple pont de résistances pour faire l'adaptation ?

Un pont de résistance résoudra un problème ponctuel mais pas le cas général et absolument pas le cas 3,3V vers 5V.
Il semble que la fréquence du signal soit très faible ( emploi d'un ampli audio) un pont sera fonctionnel mais si la fréquence atteint les MHz ce ne sera plus le cas : le pont et ses éléments parasites déformant le signal.
Autant continuer à essayer de comprendre ce qu'il se passe.

Le translateur de niveau fonctionne avec des signaux permanents, c'est déjà ça.

Si le fait de placer une charge de 1k coté 5V, c ad coté sortie du récepteur fait chuter l'amplitude du signal de sortie du récepteur par 2 cela veut dire que l'impédance de la sortie du récepteur vaut autour de 1k.
Ce qui me semble bizare, j'aurais pensé à un ciruit logique pour l'étage de sortie et là cela me fait penser à un circuit analogique.
C'est quoi ce récepteur ?

Test possible :
Si tu as un boîtier 74HC avec des portes logiques à l'intérieur insère le en interface entre la sortie du récepteur et l'entrée HV du translateur de niveau. Au moins on sera sûr que le signal est bien numérique.

Quels type de signaux sont envoyés par le récepteur ?

  • niveau haut, niveau bas, fréquence
    Comment est configurée l'entrée du rasp pi ?
    Le bon fonctionnement sur cette entrée a-t-il été vérifié ?

Qu'as tu comme instruments de controle ?
un oscillo c'est relativement cher mais un analyseur logique clone de salaea vendu moins de 7€ sur un site d'enchère bien connu rendra des grands services.

Bonjour à tous,

Voilà qui pourrait vous aider à comprendre.
schéma joint réalisé d’après les photos :

convertisseur33-5V.JPG

C'est quoi ce récepteur ?

C'est un RBX6. Les avis sont plutôt positifs.

Quels type de signaux sont envoyés par le récepteur ?

  • niveau haut, niveau bas, fréquence

Pour les niveaux, je ne peux le dire exactement, faute d'instruments de mesure.
Pour la fréquence, les niveaux haut durent tous environ 250 microsecondes.
les niveaux bas durent soit 320 us, soit 1300 us
Ca ressemble un peu à une onde carrée à 2kHz. J'ai attaché une image du signal à mon 1er post (l'échelle des temps est correcte, l'échelle des V intègre un gain inconnu)

Comment est configurée l'entrée du rasp pi ?
Le bon fonctionnement sur cette entrée a-t-il été vérifié ?

dans les tests ci-avant, le RPI n'et pas utilisé (enfin si, juste pour fournir le 3.3V)

Qu'as tu comme instruments de controle ?

Le signal prélevé est envoyé dans une table de mixage audio (gain inconnu), numérisé à 44100 Hz et capté par SignalScope, une application sur Mac. Ou bien enregistré avec Audacity.

geryko:
Voilà qui pourrait vous aider à comprendre.
schéma joint réalisé d'après les photos :

Je te remercie, mais mes compétences en électronique sont très limitées...
C'est quoi le machin à l'intérieur du cercle ?

biggil:
C'est un RBX6. Les avis sont plutôt positifs.

dans ce document il est dit qu'il fonctionne en 3.3v

dans ce document il est dit qu'il fonctionne en 3.3v

Dans le document il est dit qu'il fonctionne entre 3,3V et 5V.

Point remarquable : toutes les performances sont données pour V = 5V.
Ce qui veut dire "clairement entre les lignes " que les performances à 3,3V sont dégradées.
Néanmoins l'information est intéressante et pourra être utilisé pour la mise au point.

Le signal prélevé est envoyé dans une table de mixage audio (gain inconnu), numérisé à 44100 Hz et capté par SignalScope, une application sur Mac. Ou bien enregistré avec Audacity.

Je comprend de moins en moins de quel signal on parle.
C'est un signal numérique ou analogique ?

Tu parles du récepteur mais il y a un émetteur. D'où provient le signal qui est appliqué sur l'entrée de l'émetteur ?

68tjs:
Je comprend de moins en moins de quel signal on parle.
C'est un signal numérique ou analogique ?

Le signal émis par le récepteur radio RBX6 - qu'il soit passé, ou non, à travers du réducteur de tension.
C'est à la base, évidemment un signal analogique (une tension qui varie). Il est, dans un monde parfait, constitué uniquement de paliers à 0V ou à 5V. En fait le palier bas est un peu en dessous de 0V, et il y a un peu de bruit.Ce signal encode une valeur numérique (01100101110..) par la succession savante des HIGH et les LOW (codage Manchester, je crois, mais suis pas sûr).
Tu peux voir une capture de ce signal dans l'image que j'ai attachée à mon 1er post.

Tu parles du récepteur mais il y a un émetteur. D'où provient le signal qui est appliqué sur l'entrée de l'émetteur ?

D'un détecteur de mouvement IR de marque Chacon (protocole DIO).

Soyons sur de dire la même chose : pour moi un palier c'est une étape intermédiaire (comme dans un escalier), dans ton appli il n'y a qu'un étage, soit un rez de chaussé ( 0V) et un premier niveau (5V)
C'est bien ce que j'appelle un signal numérique.
Ce signal est émis avec des fréquences peu élevées , aucune difficulté pour le traiter.

Ce signal numérique est codé et tu veux le décoder avec un RPI.
Pour l'envoyer sur une table de mixage ou alors c'est avec la table de mixage que tu as relevé le graphe du signal ?

Résumons:
Le circuit translateur de niveau fonctionne si on lui applique un 5V permanent sur l'entrée HV ou un 3V sur l'entrée LV.

rjnc38 a trouvé que le récepteur peut fonctionner aussi en 3,3V, j'ai ajouté que les performances à 3,3V ne sont pas spécifiées, ce qui veut dire en lisant entre les lignes qu'elles seront inférieure à celles de 5V.
Cela n'interdit pas d'utiliser le récepteur en 3,3V pour faire les premiers essais, autant profiter de cette aubaine qui permet de connecter directement le récepteur sur le RPI.
Tu pourra ainsi vérifier que le récepteur et le RPI fonctionnent bien reliés ensemble.

C'est aussi la méthode des petits pas : a force de faire des manip la probabilité de faire des bétises involontaires augmente. Une raz de temps en temps ne fait jamais de mal.

Par la suite , une fois que tout sera vérifié, tu pourra passer le récepteur en 5V et connecter le translateur de niveau.
Cette fois tu le fera sur un montage que tu aura vérifié et que tu saura être fonctionnel.

Je suis toujours fidèle à ma méthode : une chose nouvelle à la fois.

68tjs:
dans ton appli il n'y a qu'un étage, soit un rez de chaussé ( 0V) et un premier niveau (5V)
C'est bien ce que j'appelle un signal numérique.

Oui.

Ce signal numérique est codé et tu veux le décoder avec un RPI.

Oui. C'est déjà fait et ça marche. En effet, j'ai commencé par brancher (par distraction) la sortie du récepteur (en 5V) sur le port GPIO du RPI, le RPI n' a pas cramé :cold_sweat: (sans doute car le signal n'est pas maintenu longtemps à +5), j'ai testé le code, tout est OK.
Mais pour du long terme (24/24 7/7), je préfèrerais descendre le signal à +3.3.

Pour l'envoyer sur une table de mixage ou alors c'est avec la table de mixage que tu as relevé le graphe du signal ?

La table de mixage audio est l'entrée de ma carte son sur Mac. Je mets un gain faible au début pour ne pas cramer ma carte son. Je règle le gain ensuite. Sur le Mac j'ai des softs pour visualiser/enregistrer le signal.
La table est branchée en parallèle, le signal est envoyé au RPI et à la table.

Résumons:
Le circuit translateur de niveau fonctionne si on lui applique un 5V permanent sur l'entrée HV ou un 3V sur l'entrée LV.

OU ? moi j'ai alimenté les deux, HV en +5 et LV en +3,3 - j'ai le sentiment qu'il faut fournir une référence en entrée comme en sortie. En entrée du convertisseur (côté H pour moi), le signal est comparé à cette référence (+5), puis il est envoyé sur la sortie (L) mais ramené à la référence de la sortie (+3.3). Non ?

les performances à 3,3V ne sont pas spécifiées, ce qui veut dire en lisant entre les lignes qu'elles seront inférieure à celles de 5V.

J'ai lu que pour avoir une bonne sensibilité, ce récepteur doit avoir une bonne alim. Donc 5V, et pas le 5V du RPI, qui a mauvaise réputation. J'ai donc mis une alim +5V dédiée (ça rigole pas).

Cela n'interdit pas d'utiliser le récepteur en 3,3V pour faire les premiers essais, ...

Les 1ers essais sont OK, tout fonctionne. Je cherche seulement à protéger mon RPI pour un usage continu.

biggil:
Oui.
Oui. C'est déjà fait et ça marche. En effet, j'ai commencé par brancher (par distraction) la sortie du récepteur (en 5V) sur le port GPIO du RPI, le RPI n' a pas cramé :cold_sweat: (sans doute car le signal n'est pas maintenu longtemps à +5), j'ai testé le code, tout est OK.
Mais pour du long terme (24/24 7/7), je préfèrerais descendre le signal à +3.3.
La table de mixage audio est l'entrée de ma carte son sur Mac. Je mets un gain faible au début pour ne pas cramer ma carte son. Je règle le gain ensuite. Sur le Mac j'ai des softs pour visualiser/enregistrer le signal.
La table est branchée en parallèle, le signal est envoyé au RPI et à la table.
OU ? moi j'ai alimenté les deux, HV en +5 et LV en +3,3 - j'ai le sentiment qu'il faut fournir une référence en entrée comme en sortie. En entrée du convertisseur (côté H pour moi), le signal est comparé à cette référence (+5), puis il est envoyé sur la sortie (L) mais ramené à la référence de la sortie (+3.3). Non ?
J'ai lu que pour avoir une bonne sensibilité, ce récepteur doit avoir une bonne alim. Donc 5V, et pas le 5V du RPI, qui a mauvaise réputation. J'ai donc mis une alim +5V dédiée (ça rigole pas).
Les 1ers essais sont OK, tout fonctionne. Je cherche seulement à protéger mon RPI pour un usage continu.

Bonjour
Je prend le topic un peu un vrac :grin:

le RXB6 est plutot un bon recepteur 433.92 AM (ASK)
ça n'a rien à voir avec les "daubes" à super reaction" à fuir comme la peste .

Il faut eventuellement mettre un peu de découplage sur son alim.

Ajouter une antenne adaptée (et sa liaison) un peu serieuse.

J'en ai un qui tourne en permanence avec RFLINK (comme çà je recupere aussi des infos de dispo qui ne sont pas à moi 8) )
j'ai fais des tests d'alim en 5V et 3.3V , dans mes logs je ne detecte quasi pas de differences de sensibilité selon 3.3 ou 5V .
Un test simple à faire : tu connecte un ecouteur (telephone) au travers d'une R 47 ou 100 ohms sur la sortie data du rxb6
et tu verra (entendra) facilement les trames environnantes
Je pense que dans ton cas il faut etre pragmatique
alimente simplement ton rxb6 par le 3.3 du RPI

OU ? moi j'ai alimenté les deux, HV en +5 et LV en +3,3 - j'ai le sentiment qu'il faut fournir une référence en entrée comme en sortie.

A distance ce n'est pas facile de se comprendre alors je vais me répéter quitte à devenir bourrin.

Dans un translateur de niveau il faut fournir en permanence les deux alimentations sur les entrées qui sont faites pour.

Le signal à translater entre sur une des deux entrées signal (celle correspondant à son amplitude) et sort par l'autre accès signal.

Oui. C'est déjà fait et ça marche. En effet, j'ai commencé par brancher (par distraction) la sortie du récepteur (en 5V) sur le port GPIO du RPI, le RPI n' a pas cramé :cold_sweat: (sans doute car le signal n'est pas maintenu longtemps à +5), j'ai testé le code, tout est OK.

Moi je ferais une vérification de contrôle avec le récepteur alimenté en 3,3 V.
Le RPI peut continuer à fonctionner avec une entrée cramée si c'est juste l'étage d'entrée qui est détruit.
La vérif ne vas pas prendre bien longtemps et l'affaire sera définitivement classée.

68tjs:
A distance ce n'est pas facile de se comprendre alors je vais me répéter quitte à devenir bourrin.
Dans un translateur de niveau il faut fournir en permanence les deux alimentations sur les entrées qui sont faites pour.
Le signal à translater entre sur une des deux entrées signal (celle correspondant à son amplitude) et sort par l'autre accès signal.

Oui, on est d'accord. Dans ton précédent post, tu avais écrit "alimenter l'entrée ou la sortie", donc en fait c'est bien "l'entrée et la sortie".
HV: alim +5
LV : alim +3.3
HVi = entrée signal (0-5V)
LVi = sortie signal (attendue 0-3.3v, mais pas obtenue, c'est l'objet de ce fil de discussion).

Le RPI peut continuer à fonctionner avec une entrée cramée si c'est juste l'étage d'entrée qui est détruit.

bof, ça ne tente pas vraiment :slight_smile:

La vérif ne vas pas prendre bien longtemps et l'affaire sera définitivement classée.

Il faudra que je fasse des tests de portée. Pour mettre toutes les chances de mon côté, je vais persister à alimenter le récepteur en 5V.
Par ailleurs, j'ai essayé de réduire le signal par un pont de résistances, ça marche comme attendu, j'ai donc cette option sous la main.

Le propos du présent thread était de comprendre le (non)fonctionnement du chip adaptateur de niveau.