projet ajout additif carburant

Bonjour tout le monde,

j'ai un projet personnelle de création d'un boitier qui détecte le débit de carburant lors d'un plein et ajoute mon propre additif avec le pourcentage que je lui donne, tout ça avec un budget de 200€.

alors mon problème est de détecter le flux de carburant entrant, je ne peux pas utiliser les capteurs électromagnétiques parce que la conductivité de carburant est trop petit pour être détecter par ces capteurs, et le seul moyen restant c'est d'utiliser des capteurs ultrasonique. alors j'aimerais bien savoir s'il y a un capteur compatible avec arduino qui peut faire la détection de débit à l'intérieur d'un tuyau métallique (sans faire des modifications au niveau des tuyauteries du véhicule). Car après tout mes recherches je suis toujours nul part :confused:

Merci

il ne peut pas y avoir d'électronique proche du flux de carburant... les étincelles et l'essence ne faisant pas bon ménage...

les mélangeurs doseurs d'engrais fonctionnent simplement par une 'aspiration' de l'adjuvant, la depression étant créée par le flux du liquide principal par exemple.

Bonsoir

Une mesure de débit par ultra-sons avec des capteurs externes à la canalisation est en théorie possible (https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9bitm%C3%A8tre_%C3%A0_ultrasons).

En pratique la mise au point d'un tel dispositif pour moins de 200€ parait illusoire, ne serait-ce que pour l'achat d'une paire de transducteurs adaptés.

J-M-L:
il ne peut pas y avoir d'électronique proche du flux de carburant... les étincelles et l'essence ne faisant pas bon ménage...

les mélangeurs doseurs d'engrais fonctionnent simplement par une 'aspiration' de l'adjuvant, la depression étant créée par le flux du liquide principal par exemple.

Je suis conscient de ceci, c'est pourquoi je cherche à utiliser des capteurs ultra-sons. l'utilisation de dépression n'est pas une option non plus, puisqu'on ne peut le constater qu'uniquement via la bouche d'entrée de réservoir qui est occupé par le pistolet pour faire le plein.

al1fch:
Bonsoir

Une mesure de débit par ultra-sons avec des capteurs externes à la canalisation est en théorie possible (https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9bitm%C3%A8tre_%C3%A0_ultrasons).

En pratique la mise au point d'un tel dispositif pour moins de 200€ parait illusoire, ne serait-ce que pour l'achat d'une paire de transducteurs adaptés.

effectivement, j'ai bien trouvé ces informations mais je n'ai pas trouvé une entreprise qui me propose ces genres de détecteur, d'où mon poste :wink:

et je sais que mon projet est extrêmement ambitieux d'où cette concertation ^_^.

merci pour vos réponses

Professionnellement parlant, on m’as déjà proposé ce genre de dispositif à la location pour de la mesure de débit non intrusive.

De mon expérience quand on propose ce genre d’appareil en loc, c’est que l’achat coûte une blinde.

Pour doser un additif dans un réservoir de véhicule, tu peux calculer avant, additiver puis faire le plein. Le remous va déjà mélanger le tout. Ensuite 2-3 coups de volant finiront le travail.

Peut on savoir: quel type de véhicule, quel carburant et quel additif?

Il peut être envisageable de mesurer la consommation de carburant et d’additiver « au fil de l’eau »

l'utilisation de dépression n'est pas une option non plus, puisqu'on ne peut le constater qu'uniquement via la bouche d'entrée de réservoir qui est occupé par le pistolet pour faire le plein.

Pas compris.

Les systèmes existants ont une arrivée et une sortie et une entrée auxiliaire en dessous pour l’adjuvant

pourquoi ne pas utiliser la jauge de niveau présente dans le réservoir ?
si véhicule arrêté + jauge qui monte = on fait le plein! du coup à la fin tu fais niveau haut - niveau bas et tu calcul la dose d'additif...

surtout que vous ne donnez pas la précision désirée du mélange additif /carburant.

dans la phase d' expérimentation ;

un programme avec :
mesure du niveau de départ
une détection du départ de remplissage
une détection de fin de remplissage
re mesure niveau de jauge

une évaluation du débit de la pompe avec la quelle vous faites le plein,
un affichage 7 segment 3 digit visible de l’extérieur

Jambe:
Professionnellement parlant, on m’as déjà proposé ce genre de dispositif à la location pour de la mesure de débit non intrusive.

De mon expérience quand on propose ce genre d’appareil en loc, c’est que l’achat coûte une blinde.

Pour doser un additif dans un réservoir de véhicule, tu peux calculer avant, additiver puis faire le plein. Le remous va déjà mélanger le tout. Ensuite 2-3 coups de volant finiront le travail.

Peut on savoir: quel type de véhicule, quel carburant et quel additif?

Il peut être envisageable de mesurer la consommation de carburant et d’additiver « au fil de l’eau »

alors Je sais que ça coûte la blinde et ils proposent des fonctionnalité qui ne sont pas désirable (trop), d'ou le projet de création.

alors effectivement on peut très bien faire le calcul avant, mais ceci n'est pas désirable puisque c'est désigné pour l'utilisation"général". donc les personnes qui vont utiliser l'additif ne vont certainement pas faire le calcul.

type de véhicule : on a fait des testes sur des bus, voitures normaux, et on est en train de faire des testes sur des camions et des péniches, donc il faut qu'on fasses une généralisation pour utilisation commun.
type de carburant : tout type de carburant (juste le dosage qui change)
quel additif : :stuck_out_tongue:
et pour le dernier point additiver au fil de l'eau ; c'est bien ça l'idée.

J-M-L:
Pas compris.

Les systèmes existant ont une arrivée et une sortie et une entrée auxiliaire en dessous pour l’adjuvant

j'ai déjà considéré cette option qui n'est pas favorable, car la personne, qui veut faire un plein, est obligé d'utiliser un élément extérieur. exemple: je l'utilise deux fois et la troisième fois je fais tomber le mélangeur .... c'est foutu :smiley:

higgins91:
pourquoi ne pas utiliser la jauge de niveau présente dans le réservoir ?
si véhicule arrêté + jauge qui monte = on fait le plein! du coup à la fin tu fais niveau haut - niveau bas et tu calcul la dose d'additif...

jauge de niveau : pas précis du tout, pas une option :-/

PBZOOM:
surtout que vous ne donnez pas la précision désirée du mélange additif /carburant.

dans la phase d' expérimentation ;

un programme avec :
mesure du niveau de départ
une détection du départ de remplissage
une détection de fin de remplissage
re mesure niveau de jauge

une évaluation du débit de la pompe avec la quelle vous faites le plein,
un affichage 7 segment 3 digit visible de l’extérieur

alors le mélange est de 1:10 000 pour le diesel et 1: 15 000 pour le 95
donc pour 50litre de diesel il faut 5ml de produit
et pour 50litre d'essance il faut 3.33ml de produit

d'autre part on peut aussi utiliser les données de l'ordinateur du véhicule mais même ceci n'est pas précis (d'après mes recherche, ICU n'est pas parfait malgré ce qu'on nous fait croire hehe)

revenons au sujet : si qq'un peut me dire si on connais une société qui peut me proposer des détecteurs ultra son pour détection de liquide dans un tuyau métallique et qui en plus (de préférence) est compatible avec les arduino je suis preneur :stuck_out_tongue:

merci à tout le monde pour la participation et donnée vos idées :smiley:

Quand je disais « additiver au fil de l’eau » je pensais pendant la consommation de carburant et non pendant le plein. Un doseur judicieusement placé sur le circuit carburant pourrait convenir

Ton système implique quoi qu’il arrive une modification des véhicules. Tu peux pas imaginer mettre une canne entre le pistolet du pompiste et l’orifice du réservoir.

De plus, je pense que l’ultra son donne des résultats fiables que si la ligne est en pleine charge

parhamohity:
alors le mélange est de 1:10 000 pour le diesel et 1: 15 000 pour le 95
donc pour 50litre de diesel il faut 5ml de produit
et pour 50litre d'essance il faut 3.33ml de produit

vous allez doser comment le 0,33ml ?? c'est sensible au centième de ml ??

Le carburant est sensible à la température (il se contracte au froid et se dilate à la chaleur); Les quantité sont généralement en volume corrigé selon une température de 15°C. A 0°C vous avez un facteur de correction de 1,0187 pour l'Essence et de 1,0126 pour le Diesel alors qu'à 30°C on est à 0,9811 pour l'Essence et de 0,9873 pour le Diesel. Par exemple pour une péniche avec un réservoir de 5000 litres de diésel normée à 15°C, deviennent 5063l à 0° et 4 936 à 30°--> il y aura 127l d'écart en mesurant le flux. avec votre 1/10000 ça vous donne un écart de 12,7ml d'adjuvant...

si vous êtes sensible au centième de ml, ça fait une grosse différence --> faudra aussi mesurer la température

Sinon pour votre question, je n'en connais pas. Comment envisagez vous votre montage s'il n'y a pas d'élément intermédiaire entre le pistolet de la pompe et le réservoir ? (si vous voulez vous intégrer au réservoir c'est 10 ans de boulot avec l'industrie automobile et les équipementiers)

Ou envisagez vous une "dose" séparée que l'on met à la fin dans le réservoir ? (dans ce cas là quid du brassage) ?

Jambe:
Quand je disais « additiver au fil de l’eau » je pensais pendant la consommation de carburant et non pendant le plein. Un doseur judicieusement placé sur le circuit carburant pourrait convenir

Ton système implique quoi qu’il arrive une modification des véhicules. Tu peux pas imaginer mettre une canne entre le pistolet du pompiste et l’orifice du réservoir.

De plus, je pense que l’ultra son donne des résultats fiables que si la ligne est en pleine charge

alors étant donné la quantité négligeable de produit à ajouter, on peut oublier l’ajout avant la combustion.

J-M-L:
vous allez doser comment le 0,33ml ?? c’est sensible au centième de ml ??

Le carburant est sensible à la température (il se contracte au froid et se dilate à la chaleur); Les quantité sont généralement en volume corrigé selon une température de 15°C. A 0°C vous avez un facteur de correction de 1,0187 pour l’Essence et de 1,0126 pour le Diesel alors qu’à 30°C on est à 0,9811 pour l’Essence et de 0,9873 pour le Diesel. Par exemple pour une péniche avec un réservoir de 5000 litres de diésel normée à 15°C, deviennent 5063l à 0° et 4 936 à 30°–> il y aura 127l d’écart en mesurant le flux. avec votre 1/10000 ça vous donne un écart de 12,7ml d’adjuvant…

si vous êtes sensible au centième de ml, ça fait une grosse différence → faudra aussi mesurer la température

Sinon pour votre question, je n’en connais pas. Comment envisagez vous votre montage s’il n’y a pas d’élément intermédiaire entre le pistolet de la pompe et le réservoir ? (si vous voulez vous intégrer au réservoir c’est 10 ans de boulot avec l’industrie automobile et les équipementiers)

Ou envisagez vous une “dose” séparée que l’on met à la fin dans le réservoir ? (dans ce cas là quid du brassage) ?

cette discussion devient de plus en plus intéressant :smiley:

alors effectivement on va pas doser 0.33ml, on sur-dose le produit, ceci n’est pas extrêmement important d’avoir une sur-dosage :-D.

alors pour les changements de température je suis tout a fait au courant, d’où l’ajout de produit lors de faire le plein, car le carburant sera à plus ou moins 15°C et ratio a été majoré pour prendre en compte ces changements.

ces des testes qu’on va effectuer, on a déjà réfléchie au garantie :smiley: et on a la solution :stuck_out_tongue:

on a déjà testé l’ajout de produit après faire le plein et ça fonctionne très bien et on cherche d’automatiser le processus.

parhamohity:
jauge de niveau : pas précis du tout, pas une option

alors le mélange est de 1:10 000 pour le diesel et 1: 15 000 pour le 95
donc pour 50litre de diesel il faut 5ml de produit
et pour 50litre d’essance il faut 3.33ml de produit

:o
a ce niveau de dosage, mis à part un capteur volumétrique que tu places entre le trou de remplissage du carburant et le pistolet de remplissage, y’aura pas beaucoup d’autres systèmes assez précis… :confused:

alors pour les changements de température je suis tout a fait au courant, d’où l’ajout de produit lors de faire le plein, car le carburant sera à plus ou moins 15°C et ratio a été majoré pour prendre en compte ces changements.

le carburant n’est pas toujours à 15°, il m’est déjà arrivé d’avoir un carburant beaucoup plus chaud, je pense que la livraison devait avoir eu lieu peu de temps avant…

alors effectivement on va pas doser 0.33ml, on sur-dose le produit, ceci n’est pas extrêmement important d’avoir une sur-dosage :-D.

c’est contradictoire avec la demande de précision, si tu mets 4ml de produit, tu dérives de près de 18% ! donc quelle précision veux-tu alors ?