Projet couveuse

Bonjour à tous,

Merci pour vos réponses, même si ça dérape un peu.. ;-)

En vrac : - le DHT22 me semble suffisant. La précision est de 0,5°c comme pour le 18B20. La résolution est plus fine sur le 18B20, mais bon je ne suis pas à qqs pouièmes !

  • PID: j'avais contacté l'auteur de la librairie Arduino et il m'a dit que le PID n'était pas forcément bien adapté à mon problème du fait de la lenteur des variations et de leur assymétrie.. (ça chauffe + vite que ça ne refroidit) Je vous le donne comme on me l'a vendu...

  • Pour la puissance, je peux effectivement varier de 0-100%, mais je ne vois pas comment utiliser cette possibilité. C'est déjà assez compliqué comme ça !

  • Le radiateur introduit effectivement une inertie thermique, c'est peut-être un inconvénient, mais aussi un avantage ?

  • je me suis amusé à enregistrer le temps écoulé (millis) et la température sur quelques heures via le port série et un terminal qui enregistre sur un fichier CSV. Je trace un graphe avec LibreOffice, et voilà !

La régularité de la régulation est surprenante. C'est PARFAITEMENT cyclique ! Même les petits "rebonds" en température sont exactement les mêmes à chaque cycle... On "voit" que le temps de remontée en temp. est plus rapide que la retombée et que je dépasse la consigne .

Il y a donc moyen de faire mieux en "bidouillant" les seuils de déclenchement du chauffage.

Des idées ?

Patrick

:D

Couveuse V.3

Bonjour Patrick,

tk5ep: - PID: j'avais contacté l'auteur de la librairie Arduino et il m'a dit que le PID n'était pas forcément bien adapté à mon problème du fait de la lenteur des variations et de leur assymétrie.. (ça chauffe + vite que ça ne refroidit) Je vous le donne comme on me l'a vendu...

je suis pas trop d'accord, toutes les régulations de chauffage ont cette problématique et on utilise bien des PID

  • Pour la puissance, je peux effectivement varier de 0-100%, mais je ne vois pas comment utiliser cette possibilité. C'est déjà assez compliqué comme ça !
  • Le radiateur introduit effectivement une inertie thermique, c'est peut-être un inconvénient, mais aussi un avantage ?

si j'ai bien compris tu travailles avec des seuils, pourquoi pas travailler en régulation P pure PWM = k*(consigne-mesure) sur un volume aussi réduit je suis pas sur que le radiateur soit bénéfique, il faut peut être aussi essayé le système en boucle ouverte pour voir si ta puissance de chauffe n'est pas trop élevé par rapport au volume : déterminer le PWM nécessaire au maintient en température en augmentant progressivement le % de PWM

La régularité de la régulation est surprenante. C'est PARFAITEMENT cyclique ! Même les petits "rebonds" en température sont exactement les mêmes à chaque cycle... On "voit" que le temps de remontée en temp. est plus rapide que la retombée et que je dépasse la consigne .

combien de temps représente une période ?

@+

Bonjour Christian,

C'est bien ça, j'avais mis 2 seuils. En conséquence de mes observations, j'ai modifié mon code et n'est mis qu'un seuil bas. En dessous, ça chauffe, au-dessus non..

La différence est visible immédiatement, voici ce que ça donne. J'ai élargi le graphe pour que tu vois l'échelle du temps.

|500x234

J'ai terminé l'enceinte cet a-m, je ne dois pas être doué, car les découpes dans le polystyrène ne sont pas parfaites. Le collage est aussi perfectible. J'ai des fuites sur une face. Mais bon, ça devrait le faire !

Je vais donc pouvoir passer en tests avec l'enceinte définitive.

OK pour le PID, je n'y connais rien et te fais confiance. Mais en milieu clos, est-ce utile ? Si oui, comment pourrais-je l'adapter ? Comment trouve t-on les p, i et d ?

Peux-tu être plus précis concernant ton idée PWM = k * (consigne - mesure ) ?

Qu'appelles-tu boucle ouverte ? On chauffe à fond en permanence ?

L'idéal serait que le soft se débrouille seul, si quelqu'un veut le réutiliser sans avoir à faire des tests, corrections de paramètres dans le soft, et ce quelle que soit l'enceinte et le chauffage... Pour le moment, je suis pressé , il faut que ça marche pour mardi. Mes abeilles ne vont pas m'attendre !

@+ Patrick

c'est une des raisons pour laquelle je partirai sur une résistance flexible, vu l'urgence. les couveuses sont faites comme ca maintenant, un ventilo, une R flexible (50w/50cm en principe sous 230v) isolation via des support céramique. un ventilo d'extraction si ca dépasse de 1C le maxi. la régulation est plus facile a faire.

tk5ep:
OK pour le PID, je n’y connais rien et te fais confiance. Mais en milieu clos, est-ce utile ?
Si oui, comment pourrais-je l’adapter ? Comment trouve t-on les p, i et d ?
Peux-tu être plus précis concernant ton idée PWM = k * (consigne - mesure ) ?
Qu’appelles-tu boucle ouverte ? On chauffe à fond en permanence ?

le PID est un peu plus complexe a mettre en oeuvre et c’est pour déterminer les coef qu’il est recommandé faire cette réponse en boucle ouverte, je pense qu’en régul Proportionnel ça devrait fonctionner
donc si tu peux utiliser une sortie PWM (0-255) pour piloter entre 0-100% ta résistance
tu calcule en permanence l’écart entre ta consigne et ta mesure ecart = consigne - mesure
tu determine le coef k en prenant par ex un écart de 5° doit chauffer a 100% donc ça donne pwm = 50 * écart
donc plus la mesure se rapproche de la consigne plus la puissance de chauffe va diminuer (pour 1° d’écart → pwm = 50 donc environ 20% a 0.5° d’écart 10% de chauffe …
tu devrait arriver a un point d’équilibre avec un leger écart entre ta consigne et ta mesure ou la puissance de chauffe équivaut aux pertes de ta couveuse a température extérieure fixe (c’est le principe d’une régul P il y a un écart permanent)

@+

Qu'appelle-t-on "boucle ouverte"

Ce que tu fais s'appelle un asservissement : tu chauffe, tu mesure la température, en fonction de la valeur de la température tu décide de chauffer plus ou moins. La boucle est bouclée. Elle est fermée.

On dit qu'il y a une boucle de réaction que l'on symbolise ainsi : C'est un schéma simple plus adapté aux amplificateur. (document Wikipedia)

Input = température de consigne La croix c'est le micro controleur qui fait la différence entre la mesure et la consigne A c'est la PWM commandée par le micro controleur B c'est la sonde de température ET la PID par exemple s'il y en a une.

Il y a, toujours sur wikipédia un schéma un peu plus complexe qui parait mieux adapté à ton appli :

|500x121

Je ne peux parler que pour les amplificateurs : quand on ouvre la boucle on injecte d'un coté un signal sinoïdal dans une gamme de fréquence, de l'autre coté de la coupure on mesure l'amplitude et le déphasage.

Dans ton appli, honnêtement je ne vois pas où ouvrir et comment procéder. Mais j'ai amorcé la pompe et sans doute des membres de ce forum plus calés que moi dans ce domaine donnerons des methodes efficaces.

68tjs: Qu'appelle-t-on "boucle ouverte"

en boucle ouverte la mesure ne corrige plus la commande (on ne fais plus consigne - mesure) dans le cas particulier d'une régulation de chauffage il suffit par ex de faire un échelon 10% sur le pwm de commande du chauffage et tracer la réponse en température du système cf figure 11 du lien

AMHA Vouloir reguler/travailler avec un seul capteur de T° dans le volume n'est pas la meilleure solution pour bien reguler la T° de manière relativement homogène dans le volume.

+1 surtout par sécurité, en avoir deux (attention Artouste :) ) c'est rassurant

Merci à tous,

Je démarre comme ça et je peaufinerai après... Il y a le feu.. !

2 sondes pour faire quoi ? A part la sécurité par la redondance, je ne vois pas comment gérer les 2 températures si elles étaient différentes. 2 sources de chaleur ?

Bon, ce ne sont que des abeilles. Je pense que dans une ruche la température varie bine plus que ça !

Merci, Patrick.

il y a des pro des abeilles sur le forum, poses la question. mais je doute franchement que les abeilles aiment les différences de température.

http://arduino103.blogspot.fr/2013/03/quand-arduino-vient-en-aide-aux-abeilles.html

http://www.numerama.com/magazine/27499-des-ruches-intelligentes-open-source-pour-sauver-les-abeilles.html

tk5ep: 2 sondes pour faire quoi ? A part la sécurité par la redondance, je ne vois pas comment gérer les 2 températures si elles étaient différentes. 2 sources de chaleur ?

2 sondes positionnées , une en centre de volume, une en limite de volume c'est l'ecart de T° entre les 21 qui indique si le volume est chauffé de maniere homogene

tk5ep: Merci à tous,

Je démarre comme ça et je peaufinerai après... Il y a le feu.. !

2 sondes pour faire quoi ? A part la sécurité par la redondance, je ne vois pas comment gérer les 2 températures si elles étaient différentes. 2 sources de chaleur ?

Bon, ce ne sont que des abeilles. Je pense que dans une ruche la température varie bine plus que ça !

Merci, Patrick.

C'est ce que je fais dans ma couveuse avec deux capteurs, un par volume... ensuite le principe est expliqué dans un de mes messages plus haut.... ça marche et sans se prendre la tête avec un PID, simplement deux seuils de température.

Bonjour,

Merci pour les réponses.

J'ai oublié de préciser que dans mon cahier des charges, la couveuse doit être autonome, donc fonctionner sur 12V. Exit, le cordon chauffant de terrarium préconisé qui ne fonctionne que sur 220 V.

Artouste : OK pour les 2 capteurs, en cas de différence de température, à part ventiler pour mélanger le volume, je ne vois pas comment faire ? J'ai prévu que le ventilateur tourne à petite vitesse en permanence.

Il n'augmente le débit que quand il faut chauffer.

Jean-François: 2 capteurs, un par volume.. ? Je ne comprends pas. Quel principe des messages précédent, il y en a eu plusieurs... Merci de préciser.

Pour le moment, tout est prêt, il me faut maintenant passer aux tests en grandeur réelle. Mais, pour ce week-end, je sature ! :-(

Merci,

Jean-François: Pour la mienne j'ai utilisé des ampoules halogènes 12V en // dont je fais varier la température en pwm (elle ne chauffe pas à 100%), je fais une chauffe d'un volume d'air dans une boite puis une fois la Tº atteinte, je coupe et je fais passer dans le volume qui contient les oeufs avec un ventilo.

J'ai un capteur de Tº dans chaque volume et chacun peut arrêter la chauffe. La consigne de Tº max dans le premier volume est légèrement supérieure à la température désirée dans le volume principal.

J'ai une température stable au 1/10ème de ºC.

Cette année je vais probablement rajouter une ventilation forcée pour faire chuter la Tº en cas "d'accident"... l'année passée, le soleil sur la couveuse m'a tout fait foirer.

OK, merci pour ces précisions.

Cet a-m, premiers tests en "vrai". La régulation est des plus simple, une temp basse et une temp haute. La courbe de température réalisée comme précédemment me donne un écart +/- 0.2 °C.

Ça me suffit largement pour le moment et mes abeilles ne se plaindront pas !! Je pense que dans une ruche, il y a bien plus de variations que ça...

Merci,

une exemple de courbe de temp dans une ruche http://apisite.online.fr/releve1.HTM

|500x250

Malgré les faibles températures extérieures (baissant jusqu'à 4,5°c la nuit du 06 à 5H51) la colonie maintient la température à 35 °c autour du couvain et ceci de façon constante. (les températures ne variant que de 34,5 à 35°c durant les 48 heures de mesures)

comme quoi c'est assez stable une ruche

infobarquee: une exemple de courbe de temp dans une ruche http://apisite.online.fr/releve1.HTM

|500x250

comme quoi c'est assez stable une ruche

C'est quoi en noir ? c'est les ouvrières qui timbrent ? :grin: