Projet ICC : Oeuvre cinétique pas à pas

Bonjour,

Dans le cadre de mon projet , je veux réaliser une oeuvre cinétique comme chez BMW.
Je dois commander 200 boules d'inox, donc 200 moteurs. Les boules d'inox devront monter puis descendre.

Je voulais savoir quelles solutions seraient possible pour réaliser cela? Multiplexage contrôle moteur ? Possibilité d'une carde arduino avec une interface I2C?

Merci d'avance.

I2C tu oublies.
L'I2C c'est fait pour des interconnexion entre circuits intégrés sur une même carte --> distances très courtes..
I2C = Inter Integrated Circuit.

200 boules cela va demander de la filasse.
La question qui vient immédiatement : quelle longueur min et quelle longueur max ?
Ensuite vitesse d'animation des boules.

Bus CAN ?

68tjs:
I2C tu oublies.
L'I2C c'est fait pour des interconnexion entre circuits intégrés sur une même carte --> distances très courtes..
I2C = Inter Integrated Circuit.

200 boules cela va demander de la filasse.
La question qui vient immédiatement : quelle longueur min et quelle longueur max ?
Ensuite vitesse d'animation des boules.

Bus CAN ?

bonjour
c'est sympa a regarder 8)
apres il faut gerer les 200 equipages en vitesse/positionnement

J'ai l'impression qu'il y a un gros travail en math pour calculer les trajectoires.

Bonjour,

68tjs:
J'ai l'impression qu'il y a un gros travail en math pour calculer les trajectoires.

Oui. Cela me rappelle toute ma jeunesse :wink:
Parametric surface

A vue de nez ce sont des moteurs pas à pas qui sont utilisés.
Ca doit faire un bon petit budget, 200 pcs.

Avec des drivers de type A4988 ou équivalent, il faut 2 signaux STEP et DIR par moteur, sous forme d'impulsions, ça peut effectivement se multiplexer, avec des câblages en toile d'araignée.

Idéalement il faudrait des moteurs identifiés par un octet chacun, et ne répondant qu'au impulsions qui les concernent, pour les monter sur un bus unique sans avoir de la filasse au km, et des messages successifs de type (ID+Step+Dir)x200

C'est réellement bluffant !

Comme suggéré plus haut, je pense aussi que le bus choisi est un CAN, d'autant plus probable si ce sont des ingénieurs de chez BMW qui se sont amusé à construire cette œuvre car ils l'utilisent intensivement au quotidien.

Le bus CAN autorise une longueur de bus jusqu'à 1 Km en réduisant le débit, ce qui tombe plutôt bien car le mouvement des billes d'acier entre 2 figures consécutives doit être lent. En standard le maximum de nœuds sur un tel bus est de 120, mais il est possible de l'amener à 200 en ajoutant des fonctions de multiplexage.

La "chorégraphie" des séquences intermédiaires de positionnement des billes est sans doute enregistrée sur carte SD et lue au fil de l'eau pour être envoyée sur les nœuds du bus.

C'est probablement un projet qui nécessite plusieurs centaines d'heures pour la conception, la programmation et la mise au point.

@Alexis59: tu pourrais commencer par faire fonctionner un bus CAN avec seulement 3 nœuds sur lesquels tu raccordes les interfaces de 3 moteurs pas à pas, ça te permettra d'évaluer la difficulté.

Un tutoriel pour tout comprendre (ou presque) sur le bus CAN:
http://www.locoduino.org/spip.php?article130

bonjour
en fait chez BMW , il y a 714 spheres
une vue de la tripaille

Je ne sais pas qui finance un projet “ICC” (ni d’ailleurs ce qu’est un projet ICC), mais vu l’image de la tripaille, il va peut-être falloir en passer par une levée de fonds, ça va être chaud :slight_smile:

Je pense qu'il faut aussi une équipe multi-compétences :

  • chef de projet
  • artistes
  • mathématiciens
  • électroniciens/électriciens
  • mécaniciens
  • programmeurs
  • monteurs
  • testeurs/dépanneurs