Projet mesurer le niveau d'une cuve à fioul et alerte par mail

AWG23

Connais pas, c'est une unité à la con qui vient des USA et dont l'usage est interdit en France d'après les directives de l’éducation Nationale.
La seule chose que j'ai compris c'est comme les plombs de chasse plus le chiffre est élevé moins il y en a dans la cartouche : vachement intelligent et pratique pour les calculs..

Les seules unités utilisables pour faire des calculs de résistance sont l'ohm et le mètre.
Parce que la résistance de 60 m de fil de cuivre cela se calcule.

R= rho * (L/S)

rho : résistivité du cuivre en ohm*m --> voir wikipédia pour la valeur
L : longueur en mètre du fil
S = surface en m2 de la section du fil

Je n'aime pas non plus ces unités AWG, je me mélange les pinceaux à chaque fois.

Dans la table de correspondance l'AWG23, ça fait un diamètre de fil à 0.574mm soit une section de 0.2590mm².
L'injecteur PoE pourra être placé sur le dernier tronçon (d'une longueur de 15métres de câble) au niveau de la cave, comme ça on évite de faire passer le courant dans les 60 mètres de câbles.

Si il n'y a plus de shield ethernet avec PoE, est-ce qu'il faut que je passe un ESP8266 ?

P.S.: je viens de trouver un autre capteur de pression immergé pour fioul : https://hitec.fr/wp-content/uploads/2018/01/CP5340.pdf, le prix n'est pas non plus affiché

xillibit:
La chaudière à moins de 5ans est de marque viessmann, je ne sais pas si sur le bruleur on peut se brancher pour mettre un relai. Si on mesure le courant consommé par la chaudière, quand le bruleur se met en marche il y a plus de courant consommé ? Si on arrive à savoir le débit du gicleur, est-ce que ça serait pas plus simple ?

Bonsoir
Il est souvent assez facile de recuperer l'info de bruleur actif
les gicleurs comportent gravé l'info de debit , çà peut être en gallons (US) par heure ou en kg/heure

Chez IFM (voir www.ifm.com) il existe une gamme de sondes de niveau submersibles avec une sortie 4-20mA, mais le prix est de l'ordre de 700€.

Bonjour,

A ce jour je n'ai pas trouvé comment est calibré le gicleur, j'ai regardé ce qu'il existait en capteurs à ultrasons pour qu'il puisse passer dans la cheminée la citerne qui fait 15mm ou 20mm de diamètre. Je dois aller mesurer le diamètre exact.

Je voulais mettre un capteur comme celui-ci : Capteur à ultrasons Schneider Electric XXV18B1PAM12 M18 PNP 1 pc(s) | Conrad.fr, mais il faut que ça soit en sortie analogique obligatoirement ? Quand c'est en sortie PNP ce n'est pas exploitable avec un arduino ?

Quand c'est en sortie PNP ce n'est pas exploitable avec un arduino ?

Sorties PNP ou NPN :
Très mauvais vocable que je découvre depuis peu. PNP et NPN sont des transistors c'est donc une (dangereuse) analogie.
L'organe de sortie peut être un transistor à collecteur ouvert mais tout aussi bien un relais.

Ce qu'il faut retenir :
Sortie "dite PNP" : il faut charger la sortie avec une résistance externe câblée entre la sortie et la masse.
Sortie "dite NPN" : il faut charger la sortie avec une résistance externe câblée entre la sortie et Vcc.

Arduino --> non ce qui compte c'est : microcontrôleur de marque Atmel
Les Atmels n'ont que des pull-up, ils sont dépourvus de pull-down
Dans les microcontrôleurs Atmel avr les résistances de "tirage au Vcc" (pull-up) font entre 30k et 70 k selon le lot de fabrication. En sortie NPN elles peuvent remplacer une résistance externe.
Avec des capteurs à sortie PNP il faut câbler une résistance externe, personnellement je préférerai 10k plutôt que 30 à 70k

Choix du capteur :
As tu vu qu'il est spécifié pour faire des mesures entre 3mm et 50 mm ?
La doc n'est pas terrible même chez Scneider électric (Recherche)mais il me semble que c'est un détecteur tout ou rien entre 3mm et 50 mm.

Bonsoir

Quand c'est en sortie PNP ce n'est pas exploitable avec un arduino ?

J'ajouterai que quand un capteur 3 fils est dit à "sortie PNP" (selon le vocabulaire employé dans les docs de capteurs 'industriels') il faut tenir compte en plus du fait que c'est la tension d'alimentation du capteur (souvent 12V) qui serait appliquée à l'entrée Arduino faute d'adaptation du niveau de tension

C'est içi que se situe le risque d'incompatiblité d'une sortie "dite PNP" avec une entrée ARduino

Mettre deux résistances en série pour le 'tirage à la masse' = un pont diviseur permettant de ramener à 5V l'état haut

Salut, je n'ai pas eu le courage de lire la totalité des messages alors désolé si l'idée proposé a déjà été évoqué.

Je ne sais pas si c'est réalisable dans une cuve ronde comme la tienne.

Pour le niveau du fioul tu peux peu être y mettre un flotteur en surface et mesurer grâce à un télémètre type tfmini étanche ( il existe bien une version étanche) et calculer le volume restant grâce à l'arduino ?

Salut, je n'ai pas eu le courage de lire la totalité des messages alors désolé

Dommage: ils étaient interessants et assez exhaustifs.

Bonjour à tous

Si à l'origine sur la cuve il y avait une jauge pneumatique avec un afficheur à cadran avec un tube qui restait dans la cuve, il devrait être possible de développer une système de mesure hydrostatique, basé sur le même principe que la jauge d'origine.

La société Hydro+ en Belgique à développé ce système à l'échelle industrielle , avec une simple tube plongeur, un micro compresseur, , un mini réservoir d'air qui permet de faire un bulleur afin de mesurer la contre pression de manière régulière via une sonde de pression.

Une première sonde de pression permet de piloter le micro compresseur, une deuxième sonde de pression mesure la colonne de fioul dans ce cas, ou d'eau pour d'autres applications
Le gros avantage de ce système est d'éloigner l'électronique de la zone humide ou polluée..Tout ça est dans les cordes d'un Arduino et pour quelques euros.

dbrion06:
Dommage: ils étaient interessants et assez exhaustifs.

Tiens, êtes vous journaliste de bfm tv ? Ou alors au moins stagiaire la bas ?

Parce que vous retenez juste la petite partie qui vous intéresse.

J'ai voulu proposer une idée, et bon comme tout le monde mon temps de loisir est limité alors j'ai parcouru rapidement les messages, n'ayant pas vue cette solution proposée, j'ai commencé par un mea-culpa, au cas où si cette idée était déjà proposée.

Artouste:
Bonjour
les capteurs de presion en haut de tube plongeur cela fonctionne bien , mais il y a qq inconvenients selon les conditions de remplissage , mise à l’air du tube plongeur
Une solution à experimenter est peut etre d’utiliser un capteur laser de distance TOF genre VL53L0X (range 2m
C’est juste une idée , je n’ai aucune idée de ce que cela donnerait sur une surface “fuel” de reflection

Bonjour
Comme je suis en mode “dans ma campagne”
J’en ai profité pour tester du VL53L0X en capteur de niveau "haut de cuve= 0 capteur "
Conditions :

  • distances haut de cuve(tank,réservoir) /niveau milieux affleurant <= 1,50 m
  • milieux reflectifs utilisés pour le test
    – eau “claire” 8)
    – Fuel chauffage
    – eau “pas claire” 8)

et
– (bon) lait :wink:

résultats à priori bien probants et reproductibles

manip évidemment à affiner pour “stresser le capteur”* 8)

mais AMHA , capteur bien plus simple à qualifier/utiliser là en DIY que du capteur US genre SR04

  • angle contraint de captation 25° (cône émetteur laser 35° , cône recepteur 25° )

Comme je suis en mode "dans ma campagne"

Bonjour,
Vu tu sera bientôt privé de vacances et jour fériés as tu prévu la remorque pour la transhumance de la boite malle à grouilles ?

xillibit:
Bonjour,

A ce jour je n'ai pas trouvé comment est calibré le gicleur, j'ai regardé ce qu'il existait en capteurs à ultrasons pour qu'il puisse passer dans la cheminée la citerne qui fait 15mm ou 20mm de diamètre. Je dois aller mesurer le diamètre exact.

Je voulais mettre un capteur comme celui-ci : Capteur à ultrasons Schneider Electric XXV18B1PAM12 M18 PNP 1 pc(s) | Conrad.fr, mais il faut que ça soit en sortie analogique obligatoirement ? Quand c'est en sortie PNP ce n'est pas exploitable avec un arduino ?

Tu parles toujours de ses capteurs US, mais tu as vu que la distance de détection est de 5cm max ? c'est des capteurs utilisés comme "fin de courses" dans des machines de productions par exemple et non des capteurs de mesures précis sur plusieurs dizaines ou centaines de centimètres

J'avais fait plusieurs essais pour récupérer le niveau d'une cuve à fioul. Vous trouverez un retour d'expérience ici : water level with ultrasonic distance meter - error readings - Let's Control It

  • GY-US42V2 : fonctionne bien à condition de le descendre un peu dans le piquage, au niveau du haut de la cuve, résolution de 1 cm seulement
  • VL53L0X : indication correcte lorsque la chaudière ne fonctionne pas mais perturbé par la recirculation du fioul
  • GP2Y0A02YK0 : instable, nécessitait d'être hyper bien centré
  • HC-SR04 : cone trop large, voit les bords de la cuve

Finalement, je suis passé sur la méthode suggérée un peu plus haut, à savoir détecter le temps de fonctionnement du brûleur. Pour cela j'utilise une pince ampèremétrique qui sort un 0-5V acquis par une carte Arduino (mais un esp8266 fonctionnera aussi) :

  • si > 20W => pompe de circulation en marche
  • si > 100W => brûleur en marche

Cela fonctionne tout de même très bien avec une conso réelle de 530 L pour une conso calculée de 539,3 L. L'écart s'explique par :

  • Le fait qu'on mesure réellement le temps de fonctionnement du ventilateur du brûleur. Il y a donc un petit écart à cause du temps de purge avant allumage.
  • Les incertitudes sur la longueur et largeur de la cuve.

Cette année, j'ai donc profité du remplissage de la cuve pour valider le nombre de litres par cm de haut et ajouté un petit coefficient de correction pour prendre en compte le temps de purge.

Seb82:
J'avais fait plusieurs essais pour récupérer le niveau d'une cuve à fioul. Vous trouverez un retour d'expérience ici : water level with ultrasonic distance meter - error readings - Let's Control It

  • GY-US42V2 : fonctionne bien à condition de le descendre un peu dans le piquage, au niveau du haut de la cuve, résolution de 1 cm seulement
  • VL53L0X : indication correcte lorsque la chaudière ne fonctionne pas mais perturbé par la recirculation du fioul
  • GP2Y0A02YK0 : instable, nécessitait d'être hyper bien centré
  • HC-SR04 : cone trop large, voit les bords de la cuve

Finalement, je suis passé sur la méthode suggérée un peu plus haut, à savoir détecter le temps de fonctionnement du brûleur. Pour cela j'utilise une pince ampèremétrique qui sort un 0-5V acquis par une carte Arduino (mais un esp8266 fonctionnera aussi) :

  • si > 20W => pompe de circulation en marche
  • si > 100W => brûleur en marche

Cela fonctionne tout de même très bien avec une conso réelle de 530 L pour une conso calculée de 539,3 L. L'écart s'explique par :

  • Le fait qu'on mesure réellement le temps de fonctionnement du ventilateur du brûleur. Il y a donc un petit écart à cause du temps de purge avant allumage.
  • Les incertitudes sur la longueur et largeur de la cuve.

Cette année, j'ai donc profité du remplissage de la cuve pour valider le nombre de litres par cm de haut et ajouté un petit coefficient de correction pour prendre en compte le temps de purge.

Bonjour
retour intéressant sur tes manips
J'avais fais un rapide essais concluant avec le VL53L0X , je n'avais pas remarqué de fluctuations dues à la recirculation du fuel , mais comme cela a été une manip de durée courte , c'était peut etre occulté par les conditions même de ma manip ou de la configuration de la recirculation.
La methode par durée de ON/OFF renvoi un résultat trés honorable.
Attention peut etre à une chose avec cette méthode, dans ma campagne lors des entretiens annuels sur chaudiéres fuel , le gicleur est systematiquement remplaçé = donc bien s'assurer d'utiliser la nouvelle valeur effectivement inscrite sur le nouveau gicleur = vérifier soi même l'info (le mieux est d'etre présent lors du changement )

As-tu poursuivi ta recherche sur les détecteurs laser ? Ça me semble une solution intéressante, le fioul a un indice de réfraction autour de 1.43-1.45 donc supérieur à celui de l'eau (1.33) dans le visible.

Lacuzon:
As-tu poursuivi ta recherche sur les détecteurs laser ? Ça me semble une solution intéressante, le fioul a un indice de réfraction autour de 1.43-1.45 donc supérieur à celui de l'eau (1.33) dans le visible.

Bonjour lacuzon
je suppose que cette question m'est destinée ? :grin:

Non je n'ai pas encore été beaucoup plus loin que le simple "POC" que j'ai évoqué en #18

J'ai en projet avant la prochaine canicule ( c'est à dire surement à faire avant fin mai 2020 8) )

de tester/"qualifier" un dispo d'info "radio" de niveau amovible basé sur un bouchon de reservoir palettisable

genre çà

Surement basé en l''état de ma reflexion avec une petite alim "solaire+18650" et du lora en transmisision

Je sais déjà ... intuitivement :wink: que les gros problèmes seront rencontrés plus du coté "intégration mécanique robuste" que du coté électronique :grin:

Bonjour a tous,

je viens de lire les different post avec beaucoup d’intérêt, pour ma part, je peux vous informer qu'il existe une solution pour gérer sa consommation et le restant dans sa cuve de fioul. Malheureusement je ne suis pas assez compétant en la matière. Alors voici un lien qui pourra éclairer les plus férus en programmation Arduino, et pourquoi pas faire partager le programme...

A+