PROJET STI2D: Brancher 2 pompes sur arduino

Bonjour, je suis actuellement en STI2D option SIN et je m’occupe de réaliser un projet sur la régulation du PH de l’eau par bluetooth depuis une application que je vais devoir créer disposant d’un bouton permettant d’activer un certain temps une pompe relier à un liquide PH+ pour le mettre dans l’eau et d’un autre bouton permettant d’activer une seconde pompe relier à un liquide PH-. Je viens donc de commencer le schéma pour le câblage mais au moment de brancher les pompes je bloque, je ne suis pas sur de savoir comment et ou brancher mes 2 pompes (12V) et je ne sais pas si il y aurait besoin d’autres composants comme un relais ou autre par exemple. Voici donc mon schéma actuel*(Probablement tres faux)*. Je donc remercie d’avance la personne qui pourra m’aider à brancher mes pompes et eventuellement verifier mon cablage ! :slight_smile:

Un simple transistor suffit :

Sur ce schéma remplacer le relais par la pompe et le 5V par 12V.
La diode est nécessaire.
Le transistor PN2222 supporte 800mA. Cela suffit-il ?

Tout d’abord merci pour ta réponse , pour le transistor je pense que cela devrait allez, je n’ai pas encore commandé cet piece donc au pire des cas ce n’est pas bien grave pour le moment ! :). Du coup j’ai essayé de faire quelque chose qui ressemble à ce que tu m’as montré (Je ne pense pas que ce soit super juste ::slight_smile: ) mais voici ce que j’ai fais :

Désolé mais je ne comprends par l'intérêt de Fritzing.
Sur ce machin on n'est même pas foutu d'identifier la base d'un transistor, et la diode me semble être à l'envers.
Mon schéma est beaucoup plus clair.

C'est notre prof qui nous demande ce type de format c'est pour ca que je l'ai fais sur fritzing, quelqu'un qui pourrait vérifier du coup ? Merci

Sur mon schéma la cathode de la diode est au +12V.
Sur ton schéma l'anode de la diode est au +12V, à l'envers donc.
Si la diode est à l'envers et que le transistor commute, la diode est morte, et probablement le transistor.

Sur mon schéma l'émetteur du transistor est à GND.
Le symbole schématique montre un transistor NPN avec 1: émetteur 2: base 3:collecteur.

Un transistor classique TO92 a le brochage suivant : de gauche à droite Émetteur Base Collecteur

En l'absence de repérage des broches de transistor sur Fritzing, que dire ?
Que ton transistor est à l'envers ?

Ton prof n'a pas appris l'électronique à l'école ?
Parce qu'à l'école on apprend à faire des schémas :

Il y a prof et prof....... de tout un peu..... faire avec....

Fritzing (que je fuis également systématiquement) permet aussi de faire un schéma (= composants représentés par des symboles) à partir du plan de câblage (=composants représentés par leur look)

Le dessin automatique du schéma est plutôt brouillon mais en le réarrangeant on doit pouvoir arriver à un document permettant de répondre à la question posée, contrairement à l'image fournie plus haut .

Je considère que l'image suivante ne permet pas de dire avec certitude si le transistor est bien ou mal connecté (il y a des brochages divers pour les petits NPN en boitier TO92)
EBC, ECB .....

brochage.jpg

Un plan de câblage Fritzing n'est qu'une photo stylisée.
Si on s'intéresse au FONCTIONNEMENT d'un montage on se retrouve avec plein d'infos superflues ... et des infos essentielles manquantes.

brochage.jpg

Je considère que l’image suivante ne permet pas de dire avec certitude si le transistor est bien ou mal connecté (il y a des brochages divers pour les petits NPN en boitier TO92)

Comme il s’agit d’un PN2222 il est clairement à l’envers :

Il vaudrait mieux avoir une identification claire du transistor sur le “schéma”, et pas simplement “N”.

L’autre solution est d’avoir un marquage EBC sur le transistor comme sur un schéma classique. Sous Fritzing je ne sais pas si c’est possible.

En schématique classique un symbole schématique pour un NPN n'est pas unique.
Tu peux remarquer que sur mon schéma le PN2222 a un brochage E B C = 1 2 3.
Si un transistor avec un brochage différent était choisi il faudrait changer de symbole.
Si l'on change simplement de libellé le schéma reste juste mais l'implantation sera fausse.

Or avec Fritzing il n'y a ni libellé ni identification claire E B C.

Nous sommes tout à fait d'accord hbachetti, si c'est (comme sur ton schéma) un 2N2222 ou PN2222,
Ma remarque porte sur l'exploitation du seul plan de câblage fourni en fichier joint par neopreda , remarque qui a pour but de montrer les 'malentendus' que peut engendrer un plan de câblage Fritzing.

Sur celui fourni je vois un boitier TO92 qui contient probablement un transistor NPN (le N du dessin) mais rien de plus précis.

Sur un symbole de NPN il n'y a aucune équivoque sur le rôle de chaque électrode !!

Nous sommes d'accord :

hbachetti:
En l'absence de repérage des broches de transistor sur Fritzing, que dire ?

Apparemment (je viens de faire l'essai) Fritzing permet de sélectionner différents brochages pour un TO92.
On peut aussi associer un libellé.
Mais le changement n'apparaît que sur la vue schématique.
Sur le plan de câblage il reste tel quel, marqué "N".

@neopreda

Conclusion : clique sur vue schématique et arrange tout ça ...

Deuxio : chaque composant a un libellé. La résistance par défaut est de 220Ω. Ce n'est pas une raison pour ne pas la changer.

+1

Bonjour,

Pour moi, il n'y a pas photo entre fritzing et kicad, lorsque l'un ou l'autre sont utilisés comme visualisateur de circuits. (Fritzing est beaucoup plus que ça c'est vrai)

Mais comme générateur de schéma kicad est infiniment plus clair. J'ai lu à droite et à gauche qu'il demandait un certain temps d'apprentissage. Oui c'est vrai, quand j'ai basculé sur kicad (j'ai démarré comme beaucoup avec fritzing) j'ai mis une heure avant de créer mon premier schéma...

J'ajoute que le confort lorsque l'on tire les fils est autrement plus grand qu'avec fritzing. Il suffit de regarder certains schémas réalisés où les fils sont plus ou moins parallèles, se chevauchent bref, il faut zoomer pour discriminer l'écheveau.

Donc, les profs feraient bien de conseiller kicad même si les éléments électroniques ont souvent de la gueule avec fritzing...

il suffit de regarder certains schémas réalisés où les fils sont plus ou moins parallèles, se chevauchent bref, il faut zoomer pour discriminer l'écheveau.

Quand il y a beaucoup de fils en parallèles : le bus simplifie les choses.

https://kicad.txplore.com/index-p=155.html

Je parlais de fritzing pas de kicad. Pour kicad le bus est c'est vrai un vrai plus.

OK

heu... 800mA pour un 2N2222 c'est pas avec un boitier métallique TO-18 ?
Avec un TO-92 c'est moins non ? dans les 600mA de mémoire.

Oui c'est possible.

600mA confirmé ici pour un PN2222 (doc On Semi)
https://www.mouser.fr/datasheet/2/308/pn2222-d-1196047.pdf