Récupérer l'énergie des piles dites usagées

Bonjour,

un truc qui m'énerve : comme beaucoup d'entre vous j'utilise des piles type AA... et je les change régulièrement quand les dispositifs les utilisant ne fonctionnent plus. Prudemment, je ne change pas tout, je vérifie leur état et j'élimine celle(s) qui sont déchargées. mais quand je mesure la tension de la pile en cause, je m'aperçois qu'elles est encore apte à délivrer de l'énergie.

D'où ma question, existe-t-il un dispositif (intelligent) permettant de récupérer cette énergie ? je n'ai pas trouvé, (pas cherché des heures non plus).

Je projette donc de réaliser le dispositif suivant qui pourrait jouer le rôle de batterie pour un des dispos que j'utilise :

Je pars d'un rack fabriqué ou acheté permettant d'y installer, disons 10 piles usagées de type AA ou AAA. Chaque pile est connectée à une entrée analogique d'un arduino et à la sortie d'un petit relais solide (ou un simple MOSFET). Chaque tension de sortie est dirigée sur à un régulateur stepup pour ramener la tension à 1.5 v.

Toutes ces sorties sont réunies en parallèle via des diodes de protection. C'est la sortie 1.5v de ma batterie. J'ajoute un autre régulateur stepup permettant d'obtenir les 3.3v nécessaires à mon arduino.

L'arduino surveille la tension des piles et tant que celle-ci reste supérieure à une certaine valeur, une sortie digitale de l'arduino ferme l'entrée du petit relais solide. Lorsque la tension chute au-dessous de la valeur de consigne, le relais se coupe isolant la pile défectueuse. Une led s'allume alors indiquant quelle est la pile à retirer.

Est-ce complètement c..n ? Avec un gros bug de conception ? Ou y-a-t-il plus simple, beaucoup plus simple et disponible chez les chinois pour trois francs six sous ?

Lacuzon: Bonjour,

un truc qui m'énerve : comme beaucoup d'entre vous j'utilise des piles type AA... et je les change régulièrement quand les dispositifs les utilisant ne fonctionnent plus. Prudemment, je ne change pas tout, je vérifie leur état et j'élimine celle(s) qui sont déchargées. mais quand [u]je mesure la tension de la pile[/u] en cause, je m'aperçois qu'elles est encore apte à délivrer de l'énergie.

Bonjour Lacuzon Tu mesure cette tension avec un appareil de mesure dont l'impedance d'entrée est trés elevée , ta pile debite donc dans ce cas un courant extrêmement faible , dés que tu va vouloir débiter sur une impedance beaucoup plus faible la tension va chuter pour tendre vers U= 0 , et là la loi d'ohm est ... formelle :smiling_imp: , si tu n'a pas de U tu n'aura pas de P 8)

Oui, je suis bien d'accord mais dans ce cas, pour avoir une idée plus exacte de la puissance disponible, il me suffirait d’adjoindre une résistance et de mesurer la tension aux bornes de cette résistance qui jouerait le rôle de sortie non ? Je pense que les petits dispos qui mesurent l'état de charge d'une pile procèdent ainsi.

Il reste que mes piles qui vont à la casse contiennent encore de l'énergie à récupérer...

Ne serait-il pas plus raisonnable d'utiliser une batterie LIPO ou LITHIUM-ION 3.7V suivie d'un régulateur 3.3V ? Simple point de vue économique ... et écologique.

Un simple chargeur TP4056 intégré au montage permettrait de recharger la batterie avec un cordon USB, sans interrompre l'utilisation.

Décidément, je n'ai pas été clair...

Ce que je tente de faire c'est récupérer le peu (?) d'énergie qui reste dans les piles. J'ai encore plein de trucs (achetés) qui fonctionnent avec des piles et ça me fait mal au ventre chaque fois que je mets à la poubelle des piles qui sont simplement un peu juste...

Mais c'est vrai Henri que si on laisse tomber la solution 'récupérer les fonds de bouteille', une batterie lipo c'st plus rationnel.

Lacuzon:
existe-t-il un dispositif (intelligent) permettant de récupérer cette énergie

Je connais un moyen de ne pas avoir besoin de faire ça (ou bien moins souvent):

chez moi, je n’utilise plus de piles, mais des batteries rechargeables. Tant que la batterie fonctionne (se recharge), il n’y a pas d’énergie perdue.
Il n’y a que quand la batterie est morte qu’un reliquat est jeté (au recyclage évidement :slight_smile: )

Parfaitement d'accord. J'ai un stock de batteries AA et AAA NIMH que j'utilise dans tous mes appareils du commerce : - clavier, souris - détecteur d'incendie - thermostats d'ambiance - station météo Lacrosse - horloge - etc.

Aucun de ces appareils ne refuse de fonctionner avec une (ou plusieurs) batterie(s) 1.2V à la place d'une (ou plusieurs) pile(s) 1.5V.

Certaines de mes NI-MH ont dix ans d'âge.

La meilleure technologie NIMH est la NIMH à faible décharge, celles qui sont vendues déjà chargées à 100%.

Bien entendu, éviter les batteries de marque lambda qui n'ont aucun scrupule à annoncer plus de 5000mAH pour une AA.

Mais c'est un choix : jeter l'argent par les fenêtre et polluer, ou investir de manière plus durable.

je suis d'accord d'autant plus que j'ai plusieurs batteries qui dorment mais j'avais fait un essai malheureux avec une station météo donc j'en avais conclu (rapidement) que ce n'était pas systématiquement permutable.

Je vais faire quelques essais.

Concernant ta dernière remarque, sache que question respect de l'environnement, je ne me défends pas mal mais bon on ne peut être parfait...

Encore un point, je possède deux appartements avec deux compteurs et un escalier de communication. Comme il est interdit d'avoir deux lignes électriques proches, issues de deux compteurs différents, j'ai créé un nomansland électrique. En clair, j'utilise des dispositifs d'éclairage sur pile type LR14 dans la montée d'escalier. je ne peux pas utiliser les piles jusqu'à leur "complète" décharge car ça gueule dans la maison. Quand je les change, elles son encore partiellement chargées. C'est surtout à ces grosses piles que je pensais dans mon projet.

Maintenant si vous me dites que des LR14 ça existe en batterie, ça change la donne.

Le LR14 rechargeable existe : voir HR14. Par contre tout dépend du dispositif d'éclairage (LEDS ?).

Lacuzon: ... Encore un point, je possède deux appartements avec deux compteurs et un escalier de communication. Comme il est interdit d'avoir deux lignes électriques proches, issues de deux compteurs différents, j'ai créé un nomansland électrique. En clair, j'utilise des dispositifs d'éclairage sur pile type LR14 dans la montée d'escalier. je ne peux pas utiliser les piles jusqu'à leur "complète" décharge car ça gueule dans la maison. Quand je les change, elles son encore partiellement chargées. C'est surtout à ces grosses piles que je pensais dans mon projet.

Maintenant si vous me dites que des LR14 ça existe en batterie, ça change la donne.

Pour ma culture perso cette "interdiction" découle de quels textes et ou reglementations ?

Le problème doit être de répartir la consommation sur les deux appartements.

Je pense quand même que moyennant un petit arrangement avec un des occupants il doit être possible de tirer une ligne depuis l'un des deux compteurs.

Pour l'interdiction c'est mon électricien qui me l'a dit, je ne suis pas allé chercher plus loin.

Maintenant, tirer deux lignes une sur le compteur 1 (pallier haut) une sur le compteur 2 (pallier bas) c'est toujours possible techniquement mais je devrais traverser des murs de 60 cm d'épaisseur pour une des lignes.

Installer deux spots led à détection de présence de chez lideul, c'est peut être pas écolo mais c'était bien moins cher et ça marche super bien.

spots led à détection de présence de chez lideul

Bien mais moi ça ne me dit rien. Quelles tension, quelle consommation ? Désolé mais ta demande est complètement brouillonne.

Je ne rentre pas dans le débat du bien fondé de l'usage des piles versus les batteries. Comme tu le dis, chacun fait comme il l'entend tant que l'on est dans la légalité.

la question que je pose est simple :

Peut-on récupérer l'énergie restante des piles alcalines usagées en les associant sous une forme ou sous une autre de manière à fournir par l'addition de toutes ses sources multiples une alim utilisable comme une pile ou une batterie neuve.

Cela éviterait de jeter à la poubelle (de recyclage, je le précise) des piles affaiblies mais encore utilisables.

J'avais tenté de fournir un exemple, c'était pas la bonne idée. Lis mon premier post, ça doit suffire.

Si ce n'est toujours pas clair, laisse tomber.

Lacuzon: Je projette donc de réaliser le dispositif suivant qui pourrait jouer le rôle de batterie pour un des dispos que j'utilise :

Je pars d'un rack fabriqué ou acheté permettant d'y installer, disons 10 piles usagées de type AA ou AAA. Chaque pile est connectée à une entrée analogique d'un arduino et à la sortie d'un petit relais solide (ou un simple MOSFET). Chaque tension de sortie est dirigée sur à un régulateur stepup pour ramener la tension à 1.5 v.

Toutes ces sorties sont réunies en parallèle via des diodes de protection. C'est la sortie 1.5v de ma batterie. J'ajoute un autre régulateur stepup permettant d'obtenir les 3.3v nécessaires à mon arduino.

L'arduino surveille la tension des piles et tant que celle-ci reste supérieure à une certaine valeur, une sortie digitale de l'arduino ferme l'entrée du petit relais solide. Lorsque la tension chute au-dessous de la valeur de consigne, le relais se coupe isolant la pile défectueuse. Une led s'allume alors indiquant quelle est la pile à retirer.

On va dire que c'est quand même très usine à gaz. Je me demande si le montage pour gérer les piles ne va pas consommer plus d'énergie que celle que tu vas récupérer. Et il va sans doute coûter plus cher qu'un jeu de batteries avec un chargeur.

A la limite, tu peux toujours associer en liaison directe les piles en série et en parallèle pour les utiliser, c'est la solution sans doute la moins onéreuse. Avec la solution utilisant des diodes tu vas juste perdre la moitié de l'énergie dans les diodes.

Ah merci de répondre sur le fond.

Oui, c'est vrai que ça fait assez usine à gaz et la chute de tension dans les diodes va sans doute consommer une partie de l'énergie que je souhaite récupérer.

Bon, l'idée n'est pas bonne, je vais me tourner vers les batteries tout du moins pour les AAA et les AA.

Merci de la réponse.

2choses :

1) les piles non rechargeables … se rechargent, partiellement, faites le test, mais limitez le courant à qques mA, si non ça sulfate

2) il y a 4 ans j'ai acheté un détecteur de fumée, la loi. J'y ai mis une pile AA pas chère. Au bout de quelques semaines il s'est mis à émettre le bip de fin d'autonomie. Comme je n'en avais plus besoin, déménagement, je l'ai mis dans un carton, au grenier. Quand je passe à côté de l'armoire, 4 ans après, je l'entends qui bipe toujours, toutes les 2 minutes : n'y aurait-il pas un problème ?

Peut-on récupérer l'énergie restante des piles alcalines usagées en les associant sous une forme ou sous une autre de manière à fournir par l'addition de toutes ses sources multiples une alim utilisable comme une pile ou une batterie neuve.

Si ce n'est toujours pas clair, laisse tomber.

Si, je comprends bien la question mais je répète : ta demande est complètement brouillonne.

On ne sait pas ce que tu comptes faire de cette énergie : alimenter un montage qui consomme des µA, des mA ? Sans demande chiffrée, pas de réponse possible ...

Et qui sait estimer la quantité d'énergie restante dans ces piles ? Tu n'annonces aucun chiffre. Une pile, tout comme une batterie, a une courbe de décharge. Si tu sais où tu te situes sur cette courbe de décharge, tu sais quelle quantité d'énergie il te reste. Comme tu ne donnes aucune information on ne peut que supputer : reste t-il 1mAH, 10mAH, 100mAH ?

A question vague, réponse vague ...

En supposant qu'il reste 100 mAh dans une pile de 1.5V, au mieux on en tire 500 Joules (et certainement bien moins). ( E = U . I . dt )

Avec 500 Joules, au mieux, on peux chauffer une tasse de café de 2.5 °C. ( E = m . Cp . dT )

Minimum 32 piles pour se faire un café, en théorie. En fait bien plus.

Mais bon, respect.

Les piles alcalines en fin de vie peuvent partiellement être 'rechargee' avec des dispositifs spéciaux permettant sous contrôle d inverser l effet de polarisation. Évidemment les fabricants se gardent bien d en parler surtout que faire n importe quoi en injectant un courant peut être dangereux mais inverser le redox est possible puisque c est une réaction réversible. Ce qui tue les piles C est la polarisation d ou l étude des dépolarisant chimiques... Et le fait aussi qu une pile au repos ou d ont on malaxe le depolarisant semble se recharger. les astuces débiles ont un fond de vérité comme mettre la pile au frigo ou la mordre ou taper dessus.. Évidemment C est fortement déconseillé mais cela reactive dans certains cas où améliore la depolarisation et donc redonne un peu de vie à une pile.. Faut pas non plus rêver elle sera pas neuve