Sensibilité Barrière laser

Bonjour à tous,

Je suis un parfait amateur en électronique :cold_sweat:, informatique et photographie , mais malgré ces lacunes, j'ai essayé de créer un petit projet de développement d'un barrière laser pilotée par Arduino pour déclencher un appareil photo et un flash lors du franchissement d'n rayon laser par une goutte d'eau. Vous pouvez trouver les bases de ce projet ici : arduinophilchx.blogspot.fr Je sais que le sujet a été largement décrit, mais j'ai trouvé peu d'infos pratiques détaillées pour résoudre ce qui peut paraitre évident à un professionnel mais est à peu près incompréhensible pour un débutant. J'essaie donc de trouver le meilleur bricolage/montage pour résoudre le problème que je rencontre maintenant : les gouttes d'eau ne sont pas détectées lorsqu'elles traversent le laser. Ce que j'observe, c'est une baisse très faible du signal analogique du phototransistor (il passe de 1023 à 1000) lorsque je fait passer des gouttes de lait. Le système fonctionne avec des gouttes de lait ou autre liquide opaque, mais la transparence des gouttes d'eau semble rédhibitoire. J'ai lu dans un forum qu'il valait mieux utiliser une barrière IR pour les gouttes d'eau (par quel mécanisme ?), mais certains système professionnels utilisent toute de même le laser. Je suis tétu et je souhaite pour l'instant continuer avec le laser (qui a l'avantage d'être facile à pointer).

Donc pour en venir à mes questions :

-Connaissez vous une astuce pour améliorer la sensibilité d'un phototransistor soumis à un rayon laser ? -Vaut-il mieux utiliser une photoresistance ? Une photodiode ?

D'avance merci.

PhilChx :grin:

Montage ? Parce que celui présenté dans ton lien n'est pas bon, le phototransistor n'est pas bien câblé.

projet que j'ai réalisé il y a un an

la photoresistance donne de bon résultats avec un potar , la photodiode est plus réactive, je l'utilise pour la détection de foudre

tu peut aller sur ce lien, y a pas mal d'infos http://rienquepourlesyeux.free.fr/indexFR.htm

commence par diminuer la valeur reçue par ta photorésistance avec le laser pointé dessus avec un potar

car 1023 tu sature déja !

visite ce lien , http://62.147.132.29/ftpperso.free.fr/forum/viewtopic.php?f=47&t=50&sid=10a84ef9a1fb8a8564e5e348a2814fe7

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=CYbo_GKecn8

:) Merci de vos avis !

à B@tto

Erreur de cablage ? Tu m'interresse ! lequel ?

@ peuch88

Super boulot que j'avais vu en faisant mes recherches. J'avais cru comprendre que tu utilisait une barrierre IR, avec un montage assez complexe pour un Newbie de mon genre. Je vais essayer avec une photoresistance (je n'ai pas de photodiode sous la main).

Il a câblé sont phototransistor comme une LED ... Il faut faire :

5V --- 1M --- phototransistor --- GND | Pin digital

Un transistor, sans polarisation (en commutation quoi) donne du tout ou rien (ce qu'il te faut bien ici).

PhilChx: Je vais essayer avec une photoresistance (je n'ai pas de photodiode sous la main).

Est ce que ça a un temps de réponse assez court ??

oui, j’ai fait tous mes clichés avec ça

faut surtout bien régler l’APN pour obtenir le moins de latence possible

pour le Canon EOS 450 D:
afin d’avoir le mois de latence possible il faudra supprimer les fonctions qui nous font perdre du temps et aussi activer celles qui peuvent nous en faire gagner
mettre sur off le stabilisateur et l’AF de l’objo
aller dans le menu fonctions personnalisées puis
activer le verouillage du miroir
desactiver faisseau d’assistance AF
désactiver AF pendant la visée directe
passer en mode priorité vitesse et regler 1/200 s
activer le flash
reglage iso 400

puis la mise a jour du code utilisé avec l’arduino entièrement paramétrable avec la console série si on ne veux pas s’embêter avec des potars (faut un ordi a proximité )

taper m pour entrer dans le menu , m pour en sortir (toujours valider avec “enter”)

réglage de la sensibilité avec +/- par exemple +++++++++ puis enter (incrémente de 9 la sensibilité )
réglage du front avec 0/1
réglage du retard avec 9/3

int value=0;
int retard=0;
const int photores=A3;
const int decl=8;
const int led=7;
const int led1=13;

int fval=1000;
int sens=10;//sensibilité
int chaine;
int Mode=0;//selection du mode de détection
int Retard=0; //retard a l'enclenchement 
int Duree=100; //durée enclenchement 
int Attente=100; //temps entre chaque prises 
int mesure=2; //temps entre chaques mesures 


void setup()   { 
  Serial.begin(115200);
  pinMode (photores,INPUT);
  pinMode (decl,OUTPUT);
  pinMode (led,OUTPUT);

}

void loop()
{
  value = analogRead(photores);   // lecture de la valeur de la photoresistance
  //  retard = analogRead(potar);   // lecture de la valeur de retardement 
  if (Serial.available() > 0)
  {
    chaine = Serial.read();

    if (chaine == 109)    {
   
      Serial.println ("Menu");
       menu();
    }

  }
  if (Mode == 0)
  {
    if (value > fval+sens)   // Sombre Vers Clair
    {
      clic();
      Serial.println ("Eclaircissement") ; 

    }

  }
  if (Mode == 1)
  {
    if (value < fval-sens)   // Clair vers sombre
    {
      clic();
      Serial.println ("Assombrissement") ; 
    }

  }
  fval=analogRead(photores);
  delay (mesure); 
}

void clic()
{
  delay (Retard);      // retard a l'enclenchement 
  digitalWrite(decl, HIGH); 
digitalWrite(led1, HIGH);
  delay (Duree);  //durée d'impulsion vers APN
  digitalWrite(decl, LOW); 
  digitalWrite(led, LOW);
  digitalWrite(led1, LOW);
  delay (Attente);      // attente entre chaque prises 
  Serial.println (value) ; // ecriture vers le port usb de la valeur photoresistance


}

void menu()
{
  if (Serial.available() > 0)
  {
    chaine = Serial.read();
    if (chaine == 43)    {
      sens = sens+1 ;
      Serial.print ("Sensibilité = ");
      Serial.println (sens);
    }
    if (chaine == 45)    {
      sens = sens-1 ;
      Serial.print ("Sensibilité = ");
      Serial.println (sens);
    }
    if (chaine == 48)    {
      Mode=0 ;
      Serial.print ("Mode = ");
      Serial.println ("Sombre Vers Clair");
    }
    if (chaine == 49)    {
      Mode=1 ;
      Serial.print ("Mode = ");
      Serial.println ("Clair vers Sombre");
    }
    if (chaine == 57)    {
      Retard = Retard + 1 ;
      Serial.print ("Retard = ");
      Serial.println (Retard);
    }
    if (chaine == 51)    {
      Retard = Retard - 1  ;
      Serial.print ("Retard = ");
      Serial.println (Retard);
    }
     if (chaine == 109)    {
            Serial.println ("Sortie");
            return;
    }
  }
    menu (); 
}

Bon ,je ne regrette pas d’avoir passé une partie de la nuit un compte-gouttes à la main. :stuck_out_tongue:
Le système marche sur des gouttes de lait après l’adoption d’une photorésistance comme capteur.

Vous pouvez voir quelques images ici : http://arduinophilchx.blogspot.fr/

La question reste entière à propos des gouttes d’eau : je n’arrive pas à les détecter avec la barrière laser.

Quelqu’un a-t-il une idée ? :astonished:

Merci

Phil

en réglant le collimateur du laser un peut plus large tu devrais avoir une meilleur sensibilité , car tu a tellement de diffraction au travers d'une goutte que normalement tu devrais déclencher

règle ton seuil a 10 ou 20 au dessous seulement

la lumière ambiante fausse peut-être aussi ta photorésistance !

Merc de ta réponse !

Je n’ai pas de collimateur sur ce module laser … mais je vais essayer avec un autre que j’ai dans un autre montage pour voir.
Je pensais peut être baisser l’intensité dans le module laser avec un résistance …

Pour le réglage du seuil , j’ai déjà réglé au plus près, sans plus de résultats …

En ce qui concerne la lumière ambiante, ma procédure exige déjà que je me place dans le noir complet.
Par ailleurs, j’ai placé ma photorésistance dans un bout de tuyau noir pour éviter de récupérer des rayons diffractés par les gouttes !

Lorsque tu as réalisé ton projet, n’as tu pas rencontré des difficultés à faire passer les gouttes devant le rayon laser ?
Je me suis aperçu avec mon compte goutte, que certaines fois, même les gouttes de lait ne déclenchaient pas …
Peut-être qu’ avec des gouttes plus grosses et bien centrées cela marcherait-il ? Il va falloir que je bricole un système quelconque pour figer le groupe rayon laser/axe de chute des gouttes/photorésistance !

Autre question : as-tu fait des essais pour voir l’effet de l’écartement laser/détecteur sur la sensibilité ?

Merci

Phil

la distance sur un faisceau collimaté n'a pas vraiment d'importance

ta résistance R9 est trop élevée , tu doit avoir dans le noir une valeur de 100 environ et de 900 avec le laser

remplace ta résistance par un potar et descend ta valeur a 100 dans le noir

j'utilise un potar de 10K a la place de ta R9 a 470 K

Essaye de faire une "casquette" autour de la photorésistance afin d'être plus directif et d'être moins influencé par la lumière ambiante.

Sinon oui 470k c'est trop (tu as peut-être confondu avec le phototransistor que j'évoquais) : ici c'est un résistif donc il faut au contraire mettre quelque chose de faible pour que la chute de tension soit plus rapide. Idéalement il faudrait un petit ampli-op en comparateur pour avoir un beau signal tout ou rien.

:blush: Euhhhh, désole , c'est 4,7 K qu il fallait lire :grin: :zipper_mouth_face: Je me suis planté dans le schéma . L'idée du potard est par contre intéressante. J essaie et je vous dit ce que ça donne !!

Phil

Attention aussi : les photorésistances y'en d'un peu toute les valeurs donc le potar adéquat n'est pas forcement un 10k

Fin des essais pour aujourd'hui hui. Conclusions : 1/en ramenant la résistance R9 a 3,2 K, j arrive à obtenir 0 dans le noir et 940 avec le laser pointé, ce qui est pas mal. Par contre, la détection des gouttes d'eau n'est toujours pas suffisante. 2/ j ai fabriqué la casquette. Ça améliore pas mal le bruit de fond la lumière allumée, mais ne change rien dans l obscurité ( c est logique me direz vous ) :) 3/la distance des gouttes par rapport au laser ne change rien a la détection . 4/par contre, bonne amélioration et détection des gouttes d'eau (enfin :roll_eyes:) lorsque j'écarte le laser du détecteur d'au moins 1,5 mètres. Cela peut s'expliquer par le fait qu'à cette distance, le diamètre du rayon laser est plus important qu'avec un écart de 50 cm entre source et capteur. La diffraction due au passage des gouttes d'eau provoque ainsi une baisse un peu plus marquée de la luminosité sur la photo résistance. 5/la détection des gouttes reste toutefois délicate et le pointage du laser et d'autant plus difficile :astonished: Je crois que le système de la bouteille de vin (même de qualité !) devra être réformé.

6/reste une question : comment faites vous pour faire tomber pile-poile les gouttes sur le rayon laser ? En l'absence de fumée, il est complètement invisible ?

Merci encore de toute votre aide ! Je fais une pose de quelques jours pour raison professionnelle et je continue le projet.

Phil

Comme je l’ai évoqué un ampli op (typiquement LM358) devrait grandement améliorer les choses. Sur ebay il y a des modules à 2€ qui couple justement AOP + photorésistance avec seuil réglable.

Après c’est peut-être lié à la qualité de la photorésistance aussi.

B@tto: Comme je l'ai évoqué un ampli op (typiquement LM358) devrait grandement améliorer les choses. Sur ebay il y a des modules à 2€ qui couple justement AOP + photorésistance avec seuil réglable.

Après c'est peut-être lié à la qualité de la photorésistance aussi.

Il faut avec les LDR (photoresistances) toujours avoir à l'esprit : le pic chromatique de sensibilité et surtout la dispersion temporelle en occultation .

je ne sais pas là si cela peut jouer mais si une LDR est (relativement) assez rapide pour faire varier R entre "noir et lumiere" la relaxation entre "lumiere et noir" est beaucoup plus importante en delta T

B@tto: Comme je l'ai évoqué un ampli op (typiquement LM358) devrait grandement améliorer les choses. Sur ebay il y a des modules à 2€ qui couple justement AOP + photorésistance avec seuil réglable.

Après c'est peut-être lié à la qualité de la photorésistance aussi.

Merci du tuyau, mais j'ai un doute : je n'ai pas de problème de sensibilité, puisque j'arrive presque à 1000 en entrée analogiques 0 dans le noir ( ce qui correspond à mo? projet ). Si j'amplifie la réponse de la photoresistanc, je ne vois pas ce que je vais y gagner ??

en fonction de la qualité de ta photorésistances le temps de réponse peut aller de 0,1 ms à 100 ms

si tu veux mieux passe au photo-transistor, le temps de réponse est quasi instantané, il est plus précis, il ne coûte pas cher est il est facile a mettre en oeuvre

PhilChx:
Merci du tuyau, mais j’ai un doute : je n’ai pas de problème de sensibilité, puisque j’arrive presque à 1000 en entrée analogiques 0 dans le noir ( ce qui correspond à mo? projet ). Si j’amplifie la réponse de la photoresistanc, je ne vois pas ce que je vais y gagner ??

Les temps réponses sont susceptibles d’être meilleurs mais en effet le gain risque d’être limité dans ton cas. Mais je crois que ce genre de module existe aussi avec phototransistor.