Sensibilité d'un Hydrophone

Bonjour,
J'ai les spécifications suivantes :
image
J'aimerai comprendre comment on arrive à 1V/µPa ? Merci par avance de votre aide.

Ce n'est pas calculé, c'est une information.

La sensibilité est de -186dB par rapport à une référence implicite, qui est normalement de 1V/Pa, mais qui peut aussi être 1mV/Pa, ou autre chose suivant le fabricant.

Ici comme ils n'ont pas pris le standard, ils écrivent que la référence choisie est 1V/µPA, ce qui est classiquement utilisée comme mesure logarithmique absolue de la sensibilité des hydrophones.

Ce qui suit entre parenthèse est ce qu'on appelle aussi le facteur de transmission, une autre échelle pour représenter la même chose.

Il me semblerait dans le milieux sous-marin (lacustre) c'est souvent V/µPa.

Je me suis effectivement mal exprimé, je voulais dire qu'avec cette information elle ne me serve pas à grande chose pour tester ma chaîne de mesure. Je voudrai entrer un signal analogique (généré par un GBF dont je ne connais pas le niveau correspondant à une variation du bruit acoustique généré par l'hydrophone) pour attaquer un ADC et acquérir avec un µControlleur. D'après la doc j'ai -155 dB et -240dB mais cela correspond à quel niveau de tension ?

image
Est ce que je peux utiliser cette formule pour convertir un signal en dB Pascal vers dB (SPL) ensuite je peux calculer le niveau de l'amplitude afin de régler mon GBF.

Pour -155 dB je trouve une valeur 1.77x10^-08 Volts et pour -240dB je trouve 10^-11 Volts. C'est à dire une amplitude quasi nulle pour pouvoir régler mon GBF. Comment dois-je s'y prendre pour avoir par exemple 1 Volts d'amplitude par exemple ? A moins que mon ADC le voit ces valeurs.
Voici mon ADC prototypage :

oui c'est ce que je disais ➜

ue bonne illustration chez Bruêl et Kjaer :
https://www.bksv.com/fr/transducers/acoustic/microphones/hydrophones#hydrophone-specifications

je ne comprends pas de quel "bruit" vous parlez.

Un hydrophone est un micro utilisé sous l'eau. C'est un transducteur électroacoustique qui transforme des ondes acoustiques (dans un liquide) en signaux électriques ➜ Il ne génère lui même pas (ou très peu) de bruit (je ne suis pas un expert, mais c'est ma compréhension).

Dois-je comprendre que vous voulez simuler la sortie de l'hydrophone pour l'injecter dans un ADC en utilisant un générateur de fonction?

Votre GBF va sortir une tension, cette tension c'est ce que votre ADC va convertir en valeur. (vérifier s'il est capable de prendre une tension négative en entrée).

il faut espérer que le bruit généré par le capteur et sa liaison est négligeable devant le signal utile, que le rapport signal/bruit est suffisement élevé pour que la mesure ait du sens.

http://electroacoustique.univ-lemans.fr/cours/Grain1.2/co/grain2_2_2.html
cette page montre
-comment calculer la sensibilité à partir de la sensibilité relative et la sensibilité de référence
-comment calculer la tension en fonction de la pression acoustique (eff ou max) et la sensibilité

Pour simuler un microphone ou un hydrophone avec un GBF et régler son amplitude il faut connaître la tension issue du microphone/hydrophone dans les conditions réelles et donc connaitre la valeur de la pression acoustique (eff ou max) à capter en plus de la sensibilité du capteur.

Toutafé !
L'adc utilisé est un 24 bits 108 kHz (ne supporte pas le 192kHz ) 94/98dB de dynamique

Il faut déjà connaitre les caractéristiques basiques de l'hydrophone/microphone
Donc DS de l'hydrophone ou à minima relevé de tension/F° de sortie à l’oscilloscope

Qu'est qui t'empếche @DOY38 de mettre l'hydrophone en situation , avec les signaux acoustiques réels qu'il a à capter , de relever les caractéristiques électriques en sortie de l'hydrophone puis de bâtir la chaîne d'acquisition en conséquence ?

Faire à l'envers est plus hasardeux ..... surtout si on a aucune idée de l'amplitude du signal acoustique !

je me disais que bien que cette discussion me disais qq chose ! :wink:

Je mesure un son sous l'eau si vous voulez. En ce qui concerne le bruit lui même non, hydrophone dont vous avez les caractéristiques a déjà utilisé sur plusieurs site et aucun soucis.

Je confirme c'est bien la même personne et je vais passer au choses +sérieux.

l'hydrophone dont vous avez les caractéristiques a déjà utilisé sur plusieurs site et aucun soucis.

Dans ces cas avec les sons qu'il captait quel était l'ordre de grandeur de la tension fournie ?
Avec cette info vous pouvez donner au GBF un niveau de sortie représentatif

On part avec les caractéristiques de hydrophone et on connait les valeurs mini et maxi en dB, à partir de là on peut en déduire les niveaux de tension (que j'ai calculé précédemment). De part l'expérience dans les amplificateurs professionnels (la sonorisation), on ne travaille jamais un niveau micro à -60dB mais bien avec un GBF à 1kHz pour caractériser l'ampli, l'amplitude je me souviens plus mais de l'ordre qqVolts en alternatif et c'est une sinus.

parfait !

si les niveaux de tension issus de l'hydrophone immergé , en situation, sont connus qu'est-ce qui empêche de les reproduire avec un GBF ?

Quells sont ces valeurs ?

Pour -155 dB je trouve une valeur 1.77x10^-08 Volts et pour -240dB je trouve 10^-11 Volts. C'est compliqué !

laissons un moment les calculs,

je demande quelles sont les valeurs de tensions effectves mesurées en sortie d l'hydrophone en service quand il capte les sons qu'il est charge de capter? c'est combien environ ?

On ne peut pas le démonter pour mesurer la tension, il est tout intégré dans un système (batterie+carte électronique+Hydrophone+un boitier étanche). On utilise seulement les mêmes hydrophone (on a les DS que je vous ai fait une copie d'écran) mais avec une nouvelle électronique et un nouveau boitier.

Le fournisseur m'a communiqué les caractéristiques de l'hydrophone dont je vous ai communiqué au début de ce topic et je n'ai rien d'autres.