Switch entre batterie en fonction des caractéristiques électriques?

Bonjour, j'ai besoin d'un coup de main pour un de mes projet.

J'ai un système qui est alimenter via pile NCR18650B 3.7 V 3400mAh, et qui consomme 2000mAh par mois. Le système doit pouvoir fonctionner pendant 12 mois d'où la nécessité d'un nombre important de ces piles.
Or il me faudrait un système qui switch entre la pile utilisé qui ne répond plus au voltage et à l'intensité pour aller s'alimenter sur la pile suivante, et ainsi de suite.

Est-ce-que quelqu'un aurait une idée pour faire cela? Une plaquette qui gère l'alimentation via plusieurs batteries?

Cordialement, Kyu

Le montage en parallèle de plusieurs batteries 18650 est parfaitement possible.

Certe, mais le montage en parallèle me donnerai une batterie de capacité plus importante sur laquelle je vais m'alimenté et donc puissé dans chaque piles même de manière minime.

Or, moi ce que je recherche c'est un switch entre plusieurs piles / batterie isolé les unes des autres (électriquement parlant, si je puis dire).

Donc la mise en parallèle n'est pas ma solution.
Merci tout de même de la réponse.

En attente d'autres solutions.

Cordialement, Kyu

Personne n'a d'idée?

Commutation par diodes shottky de puissance ?
Pourquoi Schottky : elles ont une tension directe plus faible, donc moins de perte.
Pourquoi de puissance : elles ont une caractéristique I = f(V) plus "raide", donc moins de pertes.

Copie_ecran_2019_06_14_1504.png
Les diodes empêchent que la batterie la plus chargée débite dans celles qui le sont moins.
Seule la batterie la plus chargée conduit.
Les autres batteries sont faciles à changer sans interruption d'alimentation

Pour repérer les batterie qui ne sont pas en service il devrait suffire de mesurer la tension de toutes les batteries et d'indiquer celles qui ont la tension la plus basse.

Copie_ecran_2019_06_14_1504.png

Or, moi ce que je recherche c'est un switch entre plusieurs piles / batterie isolé les unes des autres (électriquement parlant, si je puis dire).

La question que je me pose : pourquoi switcher ?

Si tu posais le problème avec plus de précisions ?

2000mAH par mois pendant 12 mois cela fait 7 batteries de 3400mAH.

Quel désavantage comporterait un montage de 7 batteries en // comparativement à un montage où chaque batterie serait vidée (jusqu'à 3V maxi) avant de commuter la suivante ?

La première solution se passe d'électronique, la deuxième implique pas mal de choses ...

Qu'est ce qui justifie un montage de ce genre ?

Merci beaucoup pour la réponse et le schéma.

Précision sur le projet:

Le système serait uniquement composé d'un module (non-défini) ayant une consommation en veille de 1mA et une consommation en éveil pouvant aller jusqu'à 2A. + un capteur DHT22 et un capteur BMP180.

Le système devra pouvoir tenir en veille pendant 1 an (précisément) avec des période d'utilisation de quelques dizaines de secondes par mois (à peine).

Le but du switch entre alimentation est multiple:
1- Sécurisé l'alimentation, la pérennisé si l'on puis dire.
2- Pouvoir garder certaines piles / batteries en réserve pour les période d'utilisation intense.
3- Pourvoir connaitre individuellement les tension et intensité des piles et faciliter le changement des piles.

PS: Je devrai partir de base avec une alim de 25'000 à 30'000 mAh (en prenant un peu en comptant auto-décharge de 10% chaque mois des piles li-ion).

PS: Sachant que part sur la valeur inférieur des piles NCR18650B, soit 3000mAh. Donc 10 piles soit 25€ de pile (raisonnable).

Cordialement, Kyu

30 000 mA/h en parlant plus simplement se dit 30 A/h : c'est une batterie de voiture.

68tjs:
30 000 mA/h en parlant plus simplement se dit 30 A/h : c'est une batterie de voiture.

Je sais bien, je suis actuellement entrain de regarder certaines modèles.
Mais pour une même capacité le prix est double et l'encombrement bien supérieure.
De plus la tension courante de 12V ne mais pas utile.

Avec un OU à diodes toutes les piles chargées se déchargeront en même temps.
Si au départ toutes les piles sont neuves, elles seront toutes vides en même temps.

Le système serait uniquement composé d'un module (non-défini) ayant une consommation en veille de 1mA et une consommation en éveil pouvant aller jusqu'à 2A. + un capteur DHT22 et un capteur BMP180.

1mA en veille me paraît délirant, à moins d'utiliser une PRO MINI brute de fonderie, sans précaution.
Avec une PRO MINI bricolée il est possible de descendre à 5µA.

  • DHT22 : 50µA
  • BMP180 : 3µA

On est loin du mA.

hbachetti:
Avec un OU à diodes toutes les piles chargées se déchargeront en même temps.
Si au départ toutes les piles sont neuves, elles seront toutes vides en même temps.

1mA en veille me paraît délirant, à moins d'utiliser une PRO MINI brute de fonderie, sans précaution.
Avec une PRO MINI bricolée il est possible de descendre à 5µA.

  • DHT22 : 50µA
  • BMP180 : 3µA

On est loin du mA.

La quasi totalité de la consommation en veille viendra d'un autre module (non-défini précisément) qui ostille entre 1mA et 1.8mA en veille.
Donc, avec les autre module et le microcontrôleur je serai environ à 1.5mA max.

Un BMP180 s'alimente entre 1.8V - 3.6V
Un DHT22 s'alimente entre 3.0V - 5V
Comment comptes-tu alimenter l'éventuel ARDUINO ?

Je suppose que tu imagines l'usine à gaz que tu es en train de pondre :
Avoir un stock de 10 batterie commutables automatiquement, cela veut dire :

  • mesure périodique de la tension de chaque batterie (10 entrées ADC)
  • des MOSFETS ou des relais pour la commutation
  • du logiciel
  • etc.

Alors qu'il te suffirait de brancher les dix batteries en // et de les charger simultanément une fois l'an.
Avec une surveillance régulière de la tension et un avertisseur (buzzer ou LED clignotante, c'est parfaitement faisable.
La charge de batteries en // s'équilibre naturellement. Ce ne serait pas le cas en série.

Je pense en effet commencer à me pencher un peu plus sur la mise en parallèle simple.

Le truc c'est que le système devrai en théorie pouvoir tenir 1 an sans aucune intervention car le système serai à plus de 50Km (en autonomie) et enterrer sous 10cm de terre. Donc pas top en cas de pépin.

Donc, la solution de mise ne parallèle n'est idéal d'un point de vue sécurité. Car si le système plante impossible de savoir tout simplement si il a planté.

Sachant que si je programme le système pour qui me fasse le point du son état, cela me coûterai 30Ah par an (pour 2 min d'éveil par mois). Donc pas viable.

Je pense toutefois aller sur l'idée de la mise en parallèle. Mais je pense réfléchir à système de recharge par petit panneau solaire. Certes, rendement misérable mais vu la consommation en veille cela pourrai être intéressant.

Cordialement, Kyu

1 petit panneau de 5V ou 6V de quelques watts serait suffisant.

Par contre les LITHIUM-ION n'aiment pas trop la recharge permanente, contrairement aux batteries au plomb.
L'idéal est de les laisser se décharger de 20% avant de recharger.

Les LITHIUM-ION n'aiment pas non plus les basses températures, contrairement aux batteries au plomb.

Je verrais plutôt une batterie au plomb 6V (6.7V bien chargée) alimentant l'ARDUINO, DHT22 et BMP180 alimentés par le 3.3V de l'ARDUINO, et une recharge en floating par un panneau + un chargeur digne de ce nom.
Je ne parle pas d'un detructeur de batterie à 2 balles, mais d'un vrai chargeur d'entretien.

Dans ces conditions, pas besoin de 30AH. On trouve des batteries YUASA de 7AH à moins de 25€.

Reste à connaître la tension d'alimentation du module "non défini pour l'instant" et également du truc qui bouffe 2A de temps en temps.