Tester la présence de 220V

Bonjour,

j'ai besoin de tester sur une entrée la présence ou non du 220V secteur.

Quel montage pour adapter le 220V aux entrées de l'arduino ? Je cherche le montage le plus simple possible, mais aussi quelque chose de sécurisé pour ne pas flinguer l arduino et se prendre des coups de jus ;)

Merci !

Hello aquadiscount,

Va faire un tour de ce côté: http://arduino.cc/forum/index.php/topic,76497.0.html

merci mais je ne veux pas alimenter mon arduino mais tester si il y a du 220V sur une entrée

J'avais mal compris ta phrase "Quel montage pour adapter le 220V aux entrées de l'arduino"

Mais en fait, tu peux quand même t'inspirer de ce qui a été dit dans ce thread: tu peux utiliser un adaptateur 220V AC --> 3 à 5V DC. Tu branches le +3V ou +5V sur l'une des entrées digitales à travers une résistance de 10K. Il faut juste faire attention que cette tension ne dépasse pas la tension d'alimentation de l'Atmega, donc, éventuellement d'abord réduire le 5V en 4,5V avec un pont de résistances 1K - 10K.

Si tu veux être tout-à-fait safe, tu peux intercaler un coupleur optique entre l'adaptateur et l'Atmega.

Tu devrais préciser ton niveau de bricolage électronique et si tu as besoin d'un schéma.

aquadiscount:
merci mais je ne veux pas alimenter mon arduino mais tester si il y a du 220V sur une entrée

Voyant “néon” basique 220V
illuminant une LDR ou phototransistor
genre ça - Elecdif.com, Electronique, Alarmes, Modélisme, Outillage et Son
pas d’échauffement et conso "quasi non mesurable

Bonjour,

Artouste:
Voyant “néon” basique 220V
illuminant une LDR ou phototransistor
genre ça - Elecdif.com, Electronique, Alarmes, Modélisme, Outillage et Son
pas d’échauffement et conso "quasi non mesurable

Sinon technique de DIYeur, la détection d’EMF sur la fréquence 50Hz, en gros il faut un fils de 15cm et une entrée analogique de l’arduino.
Coté prog il y a deux méthodes, soit la méthode bourrin du if(analogRead(Ax) >= xxx) ou alors la “bonne” méthode utilisant l’algo de goertzel sur la fréquence 50Hz (+ if(blabla >= xxx) sur le résultat).

Avantage du truc, sa ne consomme absolument rien, ça ne peut pas griller comme pour un néon, et avec goertzel ça détecte vraiment que le 50Hz.

Super proposition Artouste ;)

Elle inclut directement une isolation galvanique et est simple à mettre en place.

Skywodd, ta solution semble également trés bien, malgré le plus grand degré de difficulté (relatif). :D

Jean-François: Skywodd, ta solution semble également trés bien, malgré le plus grand degré de difficulté (relatif). :D

Vraiment trés relatif la difficulté ;) Il suffit de copier coller une implémentation en "c" de l'algo goertzel et basta : Exemple (the best -> "tandemRTgoertzelFilter") : http://netwerkt.wordpress.com/2011/08/25/goertzel-filter/ Et faire une petite interruption avec le Timer2 à une fréquence bien précise (la précision du "sampling" conditionne la précision du "filtre" numérique), par exemple à 1KHz avec FlexiTimer2.

J'aurai répondu comme Artouste (lourd 'passif' d'électronicien sans doute :) ) Avec une préférence pour la LDR qui par son inertie lissera le signal. Mais je dois reconnaître que le filtre de Goertzel à son charme ! J'aurai peut être pensé à lui pour extraire une porteuse du secteur (genre signal EJP , voire CPL) , pas pour le secteur lui même. Mais pourquoi pas pour le 50Hz lui même? C'est une affaire de goût ....

J'avoue que je suis battu à plate couture. les propositions de Artouste et Skywodd me semblent meilleures.

Personnellement, je pencherais pour le néon et le phototransistor parce que je me méfie un peu du 50 Hz par induction. Il y a quelque temps, je bricolais avec un ersatz d'oscilloscope par l'entrée ligne de la carte son du PC. Le 50Hz est à peu près sur tout ce qu'on mesure. Il n'y a même pas besoin des 15 cm de fil. Mais bien sûr, il est probablement facile de distinguer "l'induction ambiante" de l'induction des 15 cm de fil, question de puissance du signal.

Un peu comme Jean-Marie, tout dépend de ce que l'on cherche. J'ai besoin d'un capteur de 220 également, car si l'on veut faire une ouverture dans une cloison par exemple, il est toujours intéressant de savoir avant où passent les fils... Mais voilà, il faut pouvoir capter l'induction (champ magnétique créé par un conducteur dans lequel passe du courant), mais aussi le champ électromagnétique créé par ce même conducteur sous tension mais sans courant, et là, ça devient coton (enfin pour moi car je sais pas trop comment m'y prendre, les ondes EM, c'est pas mon truc).

Dans mon projet, il me faudrait deux capteurs, l'un une simple bobine pour le magnétique (passage de courant) et une antenne pour l'électromagnétique. Mais moi, c'est pour capter à travers une cloison (brique, placo, laine de verre...).

Pour aquadiscount, il cherche plus une sorte de tournevis-testeur je pense... On peut dans ce cas utiliser un optocoupleur, en protégeant la diode (une résistance puis une diode) d'entrée, et on aura un simple collecteur ouvert pour aller informer l'arduino.

L'idée du néon est pas mal, car on obtient vraiment un tournevis-testeur "numérisé", mais le néon éclairera-t-il suffisamment la LDR?

Super_Cinci: L'idée du néon est pas mal, car on obtient vraiment un tournevis-testeur "numérisé", mais le néon éclairera-t-il suffisamment la LDR?

bonjour Garanti sans aucun probleme, j'utilise cette méthode depuis longtemps (entre autre LDR positionnée sur la tranche des interrupteurs neon de multiprises lambda du commerce. Il faut se servir de la ldr dans un pont diviseur réglable pour l'adapter à son environnement et caler le ON/OFF.

perso je n'ai pas trouvé plus simple en compo/conso pour déterminer la présence secteur et la traiter comme info logique.

la solution soft de Skywodd est intéressante, mais comme supposé par Al1fch j'ai un lourd passif d’électronicien pur et dur qui date d'avant les µC 8) et je pense toujours à aller au plus simple/efficace, d’ailleurs et pour être taquin ma solution s’affranchit sans code du 50Hz,60Hz et même du 400 Hz :grin: de plus le code "coute cher" en terme de temps de calcul et d'encombrement dans les environnements "mémoire" limitée .

mais il vaut mieux plusieurs solutions à un probleme, que pas de solution du tout ! encore que selon la logique des Shadoks : "Si il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de probleme" :D

Artouste: la solution soft de Skywodd est intéressante, mais comme supposé par Al1fch j'ai un lourd passif d’électronicien pur et dur qui date d'avant les µC 8) et je pense toujours à aller au plus simple/efficace, d’ailleurs et pour être taquin ma solution s’affranchit sans code du 50Hz,60Hz et même du 400 Hz :grin: de plus le code "coute cher" en terme de temps de calcul et d'encombrement dans les environnements "mémoire" limitée .

Moi je vois toujours le plus simple en hardware et le plus compliqué en software :grin: Ps: l'algo de goertzel (3eme version du lien) demande quasiment aucune ressource de calcul/ram même pour un µc 8bits, et on peut toujours optimisé le code.

Bonjour

réponse d'un nul en électronique mais qui a connu l'electro-mécanique avec des relais de puissance partout

pourquoi pas un relais alimenté par le 220 V et tu teste l'ouverture du relai entre le +5v arduino et un pin analogique

bon l'algorithme est peut etre pas Fun

A+ :( jeq

jeq: Bonjour

réponse d'un nul en électronique mais qui a connu l'electro-mécanique avec des relais de puissance partout

pourquoi pas un relais alimenté par le 220 V et tu teste l'ouverture du relai entre le +5v arduino et un pin analogique

bon l'algorithme est peut etre pas Fun

A+ :( jeq

c'est exactement la solution sur laquelle je voulais partir au début :cold_sweat:

aquadiscount:

jeq: Bonjour

réponse d'un nul en électronique mais qui a connu l'electro-mécanique avec des relais de puissance partout

pourquoi pas un relais alimenté par le 220 V et tu teste l'ouverture du relai entre le +5v arduino et un pin analogique

bon l'algorithme est peut etre pas Fun

A+ :( jeq

c'est exactement la solution sur laquelle je voulais partir au début :cold_sweat:

bonjour C'est même une bonne solution qui emporte aussi l'isolation galvanique, et ça fonctionne très bien mais sous les reserves suivantes : - cout d'un relais bobine 230V - encombrement - échauffement - consommation bobine alimentée (même si c'est "peanuts", c'est non négligeable) - usure contact

bonsoir,

s'il s'agit de simplement détecter la présence de 230v, je propose de faire un circuit de détection de zéro comme celui décrit ici. C'est très simple et très fiable: 2-3 résistances, un opto type P620 ou CNY17-1. La diode n'est pas nécessaire dans ton cas. J'utilise ce circuit 24/24 7/7, sans soucis de fiabilité. Conso quasi nulle.

Gromain

A Gromain :

Je n'arrive pas à piger le circuit... Avec un optocoupleur à une seule LED, je suppose qu'au niveau du phototransistor on va récupérer un signal relativement carré, de valeur haute pendant un peu moins d'une demi alternance du secteur. Or, je suppose que la valeur désirée est un "1" en cas de présence secteur. Ne faudrait-il pas pour cela employer un optocoupleur AC (SFH620 par exemple), avec un condensateur ?

Avec un optocoupleur à une seule LED, je suppose qu'au niveau du phototransistor on va récupérer un signal relativement carré, de valeur haute pendant un peu moins d'une demi alternance du secteur.

oui, tout à fait. Ensuite, au niveau logiciel, il n'y a qu'à temporiser: si niveau haut à l'entrée pendant X ms, alors pas de tension. Sinon présence tension. En fait, tout dépend de l'usage fait de la fonction "tester la présence 220V", et là, ce n'est pas précisé ;) Mais je suis d'accord qu'un condo pour lisser le signal peut-être intéressant.

Gromain