USB et standalone

Bonjour à tous,

Question simple : existe-t-il un CI pour faire la conversion USB-TTL (genre FTDI quoi) mais dans un boitier “soudable” (j’entens par la, “pas avec des pattes plus petites que celle d’une mouche”) ?

Ou autre solution : un CI pour faire USB-RS232 “soudable” également ? Après un MAX232 et roule ma poule …

Si tu veux parler des boitiers DIP auxquel je suis également très attaché... je ne vois pas de solution prête à l'emploi et je serai curieux d'en apprendre une !
( Remarque : Les divers modules à quelques euros sont soudables ...)
SI tu cherches vraiment à implanter un circuit intégré des voies existent consistant à mettre dans un microcontroleur DIP le bon firmware :

-AVR avec librairie V-USB (license GPL) ... un simple Mega8 suffit

http://www.obdev.at/products/vusb/prjinterface.html
http://www.recursion.jp/avrcdc/

-MIcrochip PIC 18F2550 ou autres avec le bon soft (pas 'Open' mais disponible et gratuit)

Oui en effet je veux bien parler de nos amis les DIP ^^

Sinon je suis tombé sur ça : Redirecting... mais on sort un peu de l'arduino là xD

J'avoue que me servir d'un autre microcontroleur c'est pas vraiment ce que je cherche, sinon je me servirai directement de celui la pour faire ce que je veux !!

Edit de Jean-François : remise en forme du lien.... XD

B@tto:
Question simple : existe-t-il un CI pour faire la conversion USB-TTL (genre FTDI quoi) mais dans un boitier "soudable" (j'entens par la, "pas avec des pattes plus petites que celle d'une mouche") ?

Ou autre solution : un CI pour faire USB-RS232 "soudable" également ? Après un MAX232 et roule ma poule ...

Le FT232 est nécessaire si tu veux programmer un Atmega nu, sans bootloader car seul le FT232 est capable de manipuler les signaux MOSI, MISO et SCK par le port USB.

Par contre, si c'est pour programmer un Arduino qui a déjà son bootloader ou bien si c'est pour établir une communication série avec un terminal par le port USB, un adaptateur USB-TTL très bon marché est suffisant. Regarde ce Topic : Arduino Forum

Merci Jean-Marie, en effet j'ai bien suivi ce topic, d'ailleurs j'ai un adapteur qui devrait pas tarder à arriver :wink:

Ici le but est bien de bosser sur un Atmega qui a déjà un bootloader, mais quitte à concevoir un PCB, j'aurais aimé pouvoir tout intégrer directement et avoir un port USB B femelle directement sur ma carte, d'où ma recherche ...

Mais le FT232 est pas mal car son format n'est pas trop trop petit ... je pense que je vais m'en servir :slight_smile:

Je viens de recevoir un FT232RL et j’attends d'un jour à l'autre cet adaptateur:

Je vais essayer de souder le FT232. Tu dis que le format n'est pas trop trop petit, mais si tu regardes la photo, c'est pas ben ben grand non plus. Pour un circuit imprimé, cela reviendrait à faire passer 3 pistes entre 2 pin PDIP. Dans les PCB que je fabrique, je fais passer une piste mais je ne réussirais pas à en faire passer 3.

Mon intention est de fabriquer un petit module du genre "Basic Breakout" de Sparkfun http://www.sparkfun.com/products/9716 mais en donnant accès à tous les signaux de l'ancien port Série car ils sont disponibles sur le chip. En effet, tous les logiciels de programmation n'utilisent pas les mêmes signaux.

J’ai commandé cet adaptateur aussi ^^

Après je me suis basé sur des empreintes de wintypon pour me donner une idée, et justement apparement je venais de souder un chip qui avait exactement le même écartement entre les pattes donc j’espère que ça sera exactement le même !

Hello B@tto

B@tto:
je me suis basé sur des empreintes de wintypon

C'est quoi "wintypon" ?

En fait, qu'est-ce que tu as envie de réaliser. J'ai compris que tu cherchais une liaison facile avec USB. Pourrais-tu donner plus de détail ? Si çà tombe on est tous les deux dans le même genre de recherche et on pourrait faire un bout de chemin ensemble.

Je viens de tomber sur un site qui pourrait s'avérer intéressant pour mettre en œuvre une liaison série vraie en passant par l'USB. (en supposant que ce sujet t'intéresse).

Wintypon est un logiciel concurrent à eagle, que je trouve bien plus adapté à mon usage que ce dernier.

En fait oui je cherche à relier facilement un atmega à l'USB. En fait je suis chimiste à la base mais depuis quelques années je conçois des appareils d'analyse pour mon labo, donc j'essaye de faire les choses proprements et j'utilise l'arduino en standalone dans des montages de mon cru ^^ donc tant qu'à faire j'aimerais avoir tout "en dur", et le seul chainon manquant est la liaison USB. Après je peux toujours me débrouiller avec un COM, mais en 2011 c'est un peu moche ... et pas sûr que la solution soit pereine pour les années à venir ! Donc idéalement et shématiquement je cherche une puce FTDI en DIP ! Ou en tout cas dans une version "soudable". Mais si le coup du FT232 fonctionne c'est exactement ce dont j'ai besoin ! Et en prime si on peut charger le bootloader !! Mais bon ça j'en ai pas besoin, j'ai un programmateur pour le faire.

Je n'ai probablement pas bien compris, mais puisque tu n'as pas réellement besoin de ta connexion USB pour flasher le bootloader, ta connexion USB te servirais essentiellement à transmettre des infos au PC (mesures, avertissement de fin de processus, etc). Dans ce cas, pourquoi ne pas utiliser un de ces convertisseurs USB-TTL qui sont vendus à 2,5€. C'est facile d'en souder un définitivement sur ta platine homemade et ainsi d'avoir un port COM virtuel "en dur".

Cette semaine, j'ai soudé le FT232RL sur son adaptateur. Heureusement, je dispose d'une loupe binoculaire.J'ai d'abord étamé les pistes au fer à souder. Au début, j'avais trop de soudure, de sorteque j'ai du en enlever à la tresse. Ensuite, j'ai étamé chaque broche du FT232. La suite était relativement facile: tenir à la main le chip sur l'adaptateur et toucher la patte N°1 avec la pointe du fer. Ensuite, faire la même chose avec la patte N°15. Du même coup, toutes les autres pattes sont bien positionnées. Il suffit alors de les toucher successivement avec le fer. J'ai terminé le travail en vérifiant au multimètre que chaque broche est reliée électriquement à son trou et qu'il n'y a aucun court-circuit entre les broches. Il n'y avait plus alors qu'à souder les 28 pins pour pouvoir implanter le module sur une breadboard.

Le tout m'a demandé entre 45 et 60 min.

Ben t'es bien motivé, mon jean-marie... même si j'ai pas encore 40 ans, ma vue a grandement baissé cet derniers temps, et malgré une bonne loupe, j'aurais du mal à faire ce que tu as fait...

J'avais lu que pour souder les TSSOP et autres miniatures, une technique était de souder comme un sagouin, quitte à relier les pattes avec la soudure, puis de nettoyer à la tresse. je pense que ça peut être une bonne alternative plus rapide, car il doit forcément rester de la soudure sous les pattes pour faire le bon contact...

Super_Cinci:
Ben t'es bien motivé, mon jean-marie... même si j'ai pas encore 40 ans, ma vue a grandement baissé cet derniers temps, et malgré une bonne loupe, j'aurais du mal à faire ce que tu as fait...

J'ai 66 ans et mon plus grand handicap est effectivement la vue. J'ai cependant la chance de disposer d'une loupe binoculaire que j'utilise maintenant même pour les soudures au pas de 2,54mm. Grâce à elle, mes soudures sont bien plus parfaites que celle que je faisais à 20 ans.

Pas de commentaire sur la poussière et le bordel !

J'avais lu que pour souder les TSSOP et autres miniatures, une technique était de souder comme un sagouin, quitte à relier les pattes avec la soudure, puis de nettoyer à la tresse. je pense que ça peut être une bonne alternative plus rapide, car il doit forcément rester de la soudure sous les pattes pour faire le bon contact...

J'ai aussi lu cela, mais quand j'ai commencé à étendre la soudure sur les pads, j'ai trouvé que ma tresse à dessouder n'était pas très efficace (trop vieille ? ). J'ai donc essayé de mettre le moins de soudure possible. C'est effectivement très peu mais, vu la taille des pads et des pattes, c'est largement suffisant.

Ah oué, avec ça, pas de souci! faudrait que je m'en trouve une un de ces jours... avec toutes les usines qui dégages en ce moment par chez moi, ça doit se trouver! Bon, faut aussi lui trouver une place, mais ça doit être faisable!

Sans remettre en cause le montage sur adaptateur SOP/DIP (c'est optimal et on doit être de plus en plus nombreux à le faire), il y a aussi les modules de développent FTDI :
-> Development Modules High Speed - FTDI
On peut y voir des mini cartes USB/RS232 directement DIP (UM232R), par exemple.
Par contre il y a souvent les prises dessus... Ca fait un peut "tache" quelque part, même si l'on peut la dessouder.
Enfin, c'est au cas où, pour ceux qui n'auraient pas la technicité requise ou qui voudraient du "déjà monté".

Bonjour,

Jean-Marie:

J'avais lu que pour souder les TSSOP et autres miniatures, une technique était de souder comme un sagouin, quitte à relier les pattes avec la soudure, puis de nettoyer à la tresse. je pense que ça peut être une bonne alternative plus rapide, car il doit forcément rester de la soudure sous les pattes pour faire le bon contact...

J'ai aussi lu cela, mais quand j'ai commencé à étendre la soudure sur les pads, j'ai trouvé que ma tresse à dessouder n'était pas très efficace (trop vieille ? ). J'ai donc essayé de mettre le moins de soudure possible. C'est effectivement très peu mais, vu la taille des pads et des pattes, c'est largement suffisant.

C'est la technique que j'utilise pour souder des cms et des connecteurs miniatures.
Le truc c'est de pouvoir gérer la température du fer à souder, et d'avoir de la soudure "sn60 pb40" en 5/10 avec une bonne tresse à dessouder 2mm.
La température doit être juste au dessus du point de fusion de la soudure, il faut faire un bon gros tas sur toute les pattes, puis avec la tresse à dessouder enlever le trop plein petit à petit mais avec une température beaucoup plus haute.

Si c'est bien fait sa donne un résultat quasi "pro" (ici un pcf8575) :




(Ou sinon un autre truc que j'utilise, c'est la soudure à l'argent en seringue et une bonne poêle plate :grin:)

ekaki:
Sans remettre en cause le montage sur adaptateur SOP/DIP (c'est optimal et on doit être de plus en plus nombreux à le faire), il y a aussi les modules de développent FTDI :
-> Development Modules High Speed - FTDI
On peut y voir des mini cartes USB/RS232 directement DIP (UM232R), par exemple.
Par contre il y a souvent les prises dessus... Ca fait un peut "tache" quelque part, même si l'on peut la dessouder.
Enfin, c'est au cas où, pour ceux qui n'auraient pas la technicité requise ou qui voudraient du "déjà monté".

Il est certain que les modules de FTDI conviennent pour expérimenter mais il faut savoir mettre la main au portefeuille.
Le module de base UM232R coûte 15,7 € + frais d'envoi (dont j'ignore le montant).
Voici ce que j'ai payé sur eBay, frais d'envoi compris:

  • 1 x FT232RL: 3.5 $
  • 5 x PCB SSOP28: 4.4 $
  • 12 x 40 pin: 3.29 $

Ma platine individuelle me revient donc à 3 € tout compris (à condition que j'utilise un jour le matériel qui me reste 8 ).


@ Skywodd
Bravo. Superbe soudure.
En ce qui me concerne, j'ai travaillé avec un fer 30W sans régulation de T° et de la soudure STANNOL ordinaire de 1.0 mm