Utilité des composants élctroniques de la carte Arduino UNO R3

Bonjour,

je débute dans la programmation Arduino. Néanmoins, avant de commencer à faire clignoter mes LED’s ou faire tourner mon moteur, j’aimerais bien comprendre ma carte électronique. Et c’est là où j’ai besoin de votre aide.

Quels sont les composants de ma carte ? Quel est leur utilité ? Si j’enlève un composant que se passe-t-il ? D’après l’image jointe, pourquoi y a-t-il deux condensateurs et pas un ? etc… Je n’ai aucun problème à ce que vous rentriez dans les détails physiques. Plus j’ai d’informations mieux c’est. Comprendre le rôle de chaque élément, ainsi que ses liaisons avec les autre composants est vraiment important selon moi.

Je vous remercie d’avance pour vos réponses et votre temps.

Ivo.

ArduinoUno_R3_Front_450px.jpg

tu a un shémat technique que tu peut trouver sur leurs site, ça pourra peut être t'aider un peut. Après pour rentrer dans les détails je serais incapable de t'aider, mais je te conseillerai de te rendre sur leurs site pour télécharger le PCB et le .shc afin que tu puisse commencer à comprendre, si l’électronique ne te pose pas de problème.

En électronique absolument tout les composants on une utilité.

Salut,

Alex34000:

Merci pour le conseil. Je vais y faire un tour puis je reviendrai s'il le faut.

Standby:

Je m'en doutais. Je suis ouvert à une explication minutieuse du circuit si tu en proposes une.

ben la carte est dotée de deux oscillateur à quartz 16 MHz, d'une connexion USB, d'un jack d'alimentation, d'un support ICSP pour programmation et d'un bouton reset. D'une partie alimentation pour distribuer les bonnes alims.

De deux ATmega, l'un pour la programmation et gere l'usb, il sert de pont entre l'entrée usb et le port serie du micro controleur principal qui lui gere les Entrées / sorties numériques et analogique. Car le 328P ne gere pas l'usb.

un condensateur permet de filtrée et lisser la tension d'alimentation +5V, et l'autre qui se trouver juste après le connecteur d'alim permet de lisser la tension d'alim.

Parlons fonctions :
La carte assure les fonctions suivantes :

  • micro-contrôleur.
    La carte utilise un micro-contrôleur d'architecture "avr 8 bits" de référence atmega328p fabriqué par Atmel. Les renseignements fournis par le site arduino au sujet de ce micro sont souvent incomplets et gagnent a être vérifiés sur le site d'Atmel.

  • Interface USB/UART.
    C'est l'interface pour le bus dit "série".
    Cette interface peut être réalisée soit avec des circuits spécialement étudiés pour et qui ne peuvent faire que celà ou par des petits micro-contrôleur dotés d'une capacité à gérer l'USB.
    UNO R3 utilise la solution micro-contrôleur.
    Des cartes compatibles utilisent la première solution avec le circuit CH340G qui demande l'installation d'un pilote particulier. Enfin ça c'est sous windaube parce qu'avec Linux il n'y a rien à faire : c'est tout automatique.

  • Alimentation
    Le micro de la UNO utilise du 5V.
    La carte à deux sources d'alimentation : par l'USB du PC et par un jack qui reçoit une tension entre 7 et 12 V (9V recommandé) suivi d'un régulateur de tension qui délivre 5V.
    Un système permet la commutation automatique entre les deux sources. L'alimentation par le jack est prioritaire et bloque celle par l'USB.
    C'est le régulateur de tension qui reçoit les deux gros condensateurs qui sont obligatoires : un en entrée, l'autre en sortie.

Je m’arrête là car c'est impossible de faire une description complète du rôle de chaque composant : pas le temps et de plus on n'a aucune idée de l'état de tes connaissances en électronique.

Maintenant que tu connais les différentes fonctions pour plus de détails voir wikipédia ou gogole ou qwant car il n'y a pas que gogole dans la vie (et qwant est français) seront tes amis

Programmation :

La carte peut soit se programmer :

  • avec l 'USB sous réserve que le 328p sous équipé d'un bootloader (bout de programme qui se lance au reset).
    Toutes les micro des cartes UNO,Mega,Nano, micro-pro, Leonardo, Micro sont vendues avec un bootloader. C'est le mode de programmation le plus utilisé.

  • avec le bus ISCP sous réserve d'avoir le programmeur adapté. Dans ce cas pas besoin de bootloader
    Ce mode de programmation est très peu utilisé.

Bonjour,

68tjs:

Merci pour cette description. Je vais méditer dessus et écouter tes conseils puis si j'ai des questions je reviendrai.
Mon niveau en électronique est niveau 1ère année prépa/fac. Après j'en ai plus jamais fait.

Ivo

PS: Je ne connaissais pas Qwant.