ventilateur comme input

Bonjour,

J'avais posé la question il ya bien longtemps et j'avais trouvé une solution de replie mais finalement pas celle qui me convient. Je souhaiterais donc utiliser un petit ventilateur (un ventirad 12V) comme senseur! Je sais que le courant généré par le ventilateur lorsqu'il est mis en rotation est un courant alternatif qu'il faut donc le transformer en courant continu. Bon là déjà entre la théorie et la pratique, il y a une fossé. Quelle diode je dois mettre. Ensuite ce qui m'importe c'est la valeur de ce courant induit. comme le ventilateur est en 12V, celà veut-il dire que le courant induit est de 12V ? Je suis un peu largué!

Une aide serait le bienvenue.

Salut mrbbp,

J’imagine que tu voudrais mesurer la vitesse de rotation tu ventilateur (?), mais avec quelle précision : Le nombre de tour par minute à plus ou moins 100tr/mn, à plus ou moin 1tr/mn, la vitesse de l’air qui passe dedans, ou pour une autre application ?

Parce qu’on peut imaginer plusieurs moyens; il y a souvent déjà un capteur intégré aux ventilateurs (pas d’une extrême précision en général), on peut aussi mesurer le courant qu’il génère (comme une dynamo), etc.

Ensuite il faut choisir le moyen le approprié (ou le plus simple à mettre en oeuvre) en fonction de l’application et en fonction des moyens qu’on a à disposition (composants à disposition).

moi je verrais ça d'une autre maniérés,c'est peut être stupide mais bon.

je c'est que tous moteurs continu que l'on entraîne génère un signal sinusoïde dont la période varie en fonction de la vitesse.

mesurer la période me semble être plus fiable que la mesure de tension car arrivé à la vitesse nominal de rotation de ton ventilateur tu sera au max, alors que si tu mesure la fréquence ta seul limite est l'arduino.

donc je verrais la chose comme ceci: le vent>>le moteur>> un transitor pour amplifier le signal>>l'arduino et son prg

maintenant ce n'est qu'une idée dans le vents :)

@+ FLO

Salut Ekaki.

Alors, pour faire simple. le ventilateur n'a que 2 fils donc je ne suis pas sûr qu'il y ait de capteur dedans.

Je suis effectivement plus intéressé par la valeur du courant comme une dynamo... que le nombre de tours / minutes là je teste avec l'arduino mais sur un projet assez similaire je voudrais directement utiliser le courant généré pour illuminer des leds... (des afficheurs 7 segments câblés en dur)

@FLO

Un transistor ? J'imagine que c'est pas le truc qui crachouille en grandes-ondes RTL dans la salle de bain ! Une réf. peut-être ? et je le branche sur un des fils du ventilo puis à l'arduino ? :drooling_face: et je branche où la masse, vue qu'elle est changeante...(si j'ai bien compris) je mets une protection (une diode ?) pour bloquer le courant dans un sens ? Oui je suis pas furieusement technique ;)

merci

Il faut utiliser un pont de diode, un condo et surement un étage d'amplification (à transistor ou à ampli op). Ainsi tu redresseras le signal alternatif qui chargera le condensateur, et au besoin la tension à ses bornes sera amplifiée pour être mesurable par l'arduino.

d'accord avec B@tto!

le pont de diode va permettre d'avoir un courant continu, le condensateur lissera le tout, et après tu amplifies!

@B@tto et Cereal

Ok pour le pont de diode (merci wikipedia) un b40 ou plus? vous me recommandez quoi comme ref ? (dingue ce qu'on trouve avec google) le condo pour Lisser merci cereal... (me coucherait moins bête), quelle valeur ? Bon ensuite le circuit d'amplification ? Le premier schéma d'ampli que je trouve fera l'affaire ? http://www.dtic.upf.edu/~jlozano/interfaces/blow_sensor.html ?

oups... tant que j'y suis, si j'ai 4 afficheurs 7 segments (20mA / segment -->600 mA max), il me faut quoi comme condo ? :blush:

mrbbp: (...) Je suis effectivement plus intéressé par la valeur du courant comme une dynamo... que le nombre de tours / minutes là je teste avec l'arduino mais sur un projet assez similaire je voudrais directement utiliser le courant généré pour illuminer des leds... (des afficheurs 7 segments câblés en dur)

Haa, alors tu veux t'en servir comme d'un générateur, et non d'un capteur ^.^

Dans ce cas, c'est relativement simple en tout cas sur le papier car le ventilateur sera un générateur de courant alternatif. Et donc, dans la même ligne de solution mis en avant par B@tto; il faut redresser les alternances avec un pont de diode, puis lisser avec des condensateurs. Tout comme dans une alimentation secteur (il y a plein d'exemples sur le net -.^).

Il faudra peut-être prévoir un petit "plus" afin d'avoir une réserve d'énergie (batterie tampon), sinon en cas d'insuffisance motrice (le vent risque de ne pas être constant à haut régime) il risque de ne pas y avoir assez d'énergie fournie par le ventilateur pour assurer un courant stable.

cereal > Précision; un pont de diode ne transforme pas un signal alternatif en continu. Il redresse une partie des alternances, mais le signal n'est pas "lissé" et donc pas continu.

ekaki: Tout comme dans une alimentation secteur (il y a plein d'exemples sur le net -.^).

C'est là que je pars à la pêche sans filets. je ne sais pas avec quels mots chercher et mon début de recherche n'est pas convaincant. un début de piste s'il vous plaît :.

la batterie tampon... pas grave... dans un premier temps ;)

sinon je suis aussi intéressé par la version capteur pour l'arduino, utiliser un "hall effect sensor" (on dit comment en electronique francophone?)... ça manque un peu de poésie et bonjour le bricolage sur le ventilo...

Tu peux prendre comme base quelque chose de simple, comme sur ce schéma :

En éliminant tout ce qu'il y a avant le pont de diode (à gauche du B80C1000) car tu pars directement d'une basse tension.

Aussi, ici c'est pour une régulation sur 12V (7812), si tu veux avoir du 5V il suffit de changer le 7812 par un 7805 -.^ Prévoir aussi un petit radiateur sur le 78XX car avec 600mA demander il peut chauffer un peu.

Enfin, tu peux aller plus loin (question de rendement etc.) en utilisant des mini régulations DC/DC à découpage à la place du U1. C'est pas forcément beaucoup plus cher maintenant ^.^

mrbbp: (...) sinon je suis aussi intéressé par la version capteur pour l'arduino, utiliser un "hall effect sensor" (on dit comment en electronique francophone?)... ça manque un peu de poésie et bonjour le bricolage sur le ventilo...

Ca, c'est autre affaire... On dit "capteur à effet Hall", il me semble ^.^ Mais la mise en oeuvre d'un capteur à effet Hall est toujours un peu... Compliqué. Pour débuter, il y a plus simple on va dire. Le mieux est de bien te documenter avant de te lancer, il y a pas mal de littérature sur le net à ce sujet, genre google->"schéma capteur effet hall".

Merci ekaki pour le schéma.

Le .1uF c'est un tout petit non polarisé ?

sinon en cherchant plus petit que 5V, j'ai trouvé ça ! http://www.dimensionengineering.com/DE-SW033.htm et son grand frère http://www.dimensionengineering.com/DE-SW050.htm ça remplace tout et ça fait le découpage aussi non ?

je vais faire le premier montage pour m'amuser, quand j'aurai tous les composants ;) Jeudi je vais à la grande ville :grin:

Ouaip, les 0.1µF sont des condensateurs non polarisés. On les reconnait facilement car ils n'ont pas un petit "+" et ils apparaissent sous forme de deux barres identiques parallèles (s'il y en a une pleine et une autre vide, là, c'est un polarisé). Les condensateurs polarisés apparaissent avec une barre et au dessous un arc.

Pour les DE-SW0XX, ce sont des régulateurs à découpage, mais il faut quand même que tu places le pont de diode et les condensateurs qui vont bien. Cela remplace uniquement le régulateur. C'est un bon choix, pas de soucis avec ces petits engins là, même s'ils sont un peu cher je trouve -.^

Si tu cherches quelque chose de plus "complet", ici tu trouveras de quoi faire une régulation à découpage et filtrage pour un prix dérisoire ! Mais il faudra tout de même le pont de diode entre ce module et ton ventilateur.

HHHeeuuu j'ai l'impression qu'on s'égare, ou bien j'ai pas compris le sujet du topic : mrbbp veut faire un capteur, pas un générateur ! Donc point de régulateur !! Un pont de diode (diode de signal) et un condensateur, c'est tout (pour le moment, amplification à voir par la suite). Tu peux t'inspirer du récepteur décrit sur cette page : http://www.sonelec-musique.com/electronique_realisations_telecommande_001.html C'est pour les ultrasons mais au final le signal d'entrée est le même (sinusoïde).

C'est pour faire un anémomètre ?

B@tto: HHHeeuuu j'ai l'impression qu'on s'égare, ou bien j'ai pas compris le sujet du topic : mrbbp veut faire un capteur, pas un générateur ! (...)

C'est ce que j'avais compris au début, mais à priori non (?); cf. message #8.

Jean-François > D'après ce que j'ai compris, cela serait plus un genre d'éolienne.

C'est ce que j'avais compris au début, mais à priori non (?); cf. message #8.

En effet c'est ambigüe ... ça merite précision ! Parce du coup on peux très bien se débrouiller sans arduino ...

Tout à fait...

En même temps, sachant que l'énergie issue du ventilateur va servir à alimenter les afficheurs 7 segments, il doit bien y avoir quelque chose à y afficher ^.^ Je pense que mrbbp nous éclairera à ce sujet.

Désolé...

je croyais le sujet clos... et le forum ne m'a pas prévenu des message... vraiment désolé.

Alors en fait il ya deux idées:

la première: j'ai pas d'arduino. je souffle sur le ventilateur, ça génère du courant (suffisamment) pour allumer 4 afficheurs 7 segments câblés en dur pour afficher un "message fixe" genre "blow" (le [w] avec l'afficheur à l'horizontale). On est donc dans la version de ekaki! non ? Et si je dois allumer 8 afficheurs (au pire 140 mA * 8 = 1,2 A) ? ça change quoi dans le circuit ? va falloir souffler + fort ? ;)

version 2: on souffle sur le ventilateur, ça génère du courant que l'arduino détecte est allume 4 afficheurs 7 segments avec un mot variable (et en anglais... c'est plus dense comme vocabulaire)... petit programme de choix de mot dans un dictionnaire.... rien de bien tuant. Là je ne sais pas comment faire (on m'avait proposé d'utiliser un micro contact, mais je ne suis pas emballé par l'idée. le ventilateur reste le plus joli. Là je triche un peu le souffle ne sert que d'interrupteur pour déclencher quelquechose. J'imagine que j'utilise une partie du circuit d'ekaki pour redresser mon courant. il me reste à le mesurer, si il dépasse X volts ça bascule en vrai... c'est bien les volts que je vais mesurer ?

suis-je là plus clair ?

merci de votre aide.