Vos avis sur le multimètre numérique Fluke 115

Bonjour à tous,

Je suis débutant Arduino / électronique et j'envisage d'acheter un multimètre. J'ai fait pas mal de lectures et notamment celle-ci : How to buy a multimeter.

J'ai 2 choix :

1) [u]Un multimètre pas cher[/u] comme celui-ci à 14.95 € TTC

OU

2) [u]Un multimètre de marque et de qualité[/u]

"Tout ou rien" en quelque sorte, car je ne souhaite pas être dans l'intermédiaire.

Si je suis amené à faire le choix 2) j'aurais besoin de vos avis sur ce qui suit.

[u]Mon besoin et mes attentes[/u] : - Mesure de la tension, du courant, de la résistance et de la capacitance, en AC et DC - Situations d'usage : Arduino & électronique, besoins domestiques "courants" - Produit de qualité, robuste, fiable et précis dans les mesures - Budget max : 300 euros

Mon choix se porterait sur un Fluke 115 car d'après ce que j'ai vu et compris, les Fluke 113 et 114 sont plus orientés vers l'électricité que l'électronique et ne disposent pas de la fonction mesure de courant.

QUESTION 1 : S'il y a parmi nous des possesseurs de Fluke 115, est-ce qu'ils pourraient donner un avis sur le produit ? - Avantages - Inconvénients - Points neutres

QUESTION 2 : Chez Conrad, les spécifications sont claires sur les critères qui m'importent le plus : - Tension V/DC : 0 à 600 V - Gamme de mesure V/AC : 0 à 600 V - Gamme de mesure A/DC : 0 à 10 A - Gamme de mesure A/AC : 0 à 10 A - Résistance : 0,1 ? à 50 M? - Gamme de mesure (capacité) : 1 nF à 10 000 µF - Précision de base : ±0,5 % Mais sur le site officiel, en lisant la fiche produit, je suis un peu perdu en raison de l'abondance d'infos sur les spécifications. Je me demande si ce qui est écrit sur le site de Conrad reflète bien la fiche produit ?

QUESTION 3 : Est-ce que vous pensez que les caractéristiques du Fluke 115 permettent bien de répondre aux besoins courants en électronique ?

Pour les grandes valeurs sur les tensions, je n'ai pas d'inquiétude (ex : 0-600V). Pour les valeurs mini en mesure de résistance, courant, capacitance, je n'ai pas assez d'expérience pour juger. Mais si je regarde dans mon Starter Kit officiel, je vois par exemple que : - ma plus petite résistance est à 220 ohm donc le Fluke pourra la mesurer sans problème - le plus petit condensateur est à 100pF, là sauf erreur de ma part sur les unités, il semble que le Fluke 115 ne pourra pas le mesurer

Merci.

Mon avis: subjectif et court: Rien ne vaut un multimètre à aiguille. ça ne m'empêche pas d'avoir aussi deux numériques à 25/30 euros. A mon sens le plus important est le nombre d'échelles en intensité. Le reste c'est du gadget. Aïe...je vais encore me faire pourrir par les pros.... :grin: EDIT: Exemples : 250mA; 10mA; 0,5mA => Pas terrible. 5A; 500mA; 50mA; 5mA; 500µA; 50µA => meilleur. Et je persiste et signe: Les numériques peuvent dire n'importe quoi selon les conditions de mesure. Autant en tension qu'en intensité. Houla....là j'ai poussé le bouchon. :grin:

mouais...je mettrai pas 200€ dans un multimètre. pour ~25€ tu as l'essentiel, mesure de Tension et d'Intensité alternatif et continu, test de transistor et diode, test de continuité, mesure de Résistance et Capacités.

Garde tes sous pour compléter un petit multimètre avec un oscilloscope ou un analyseur de signaux logique.

Bonsoir

bouts de réponses :

Possesseur d'un increvable Fluke 75 depuis 10 ans je souligne la robustesse de l'appareil. (qualité,robuste, fiable et précis) 2 multimetres bon marché (un Voltcraft et un Mastech à port RS232 tous les deux) donnent déjà des signes de faiblesse au niveau du commutateur (manipulés plusieurs fois par jour) et des contacts de douilles. [u]Globalement la qualité des contacts mobiles, des soudures... est importante si on veut que l'appareil dure.[/u]

As-tu vraiment besoin des 6000 points et de la précision du Fluke115 ? La fonction 'efficace vrai' est elle indispensable (en électricité oui, en électronique mes signaux rectangulaires ont de tels rapports cycliques que la fonction 'efficace vrai' (true RMS) ne me sert pas à grand chose.

Mesurer 100pF avec un multimetre est un peu ambitieux il me semble

Pas de référence récente en vue mais si j'avais un besoin et un budget de 200 € je chercherai un multimetre 4000 points de qualité, disposant d'une sortie USB , voire d'une connection thermocouple.... tout ça dans une perspective [u]d'investissement à long terme[/u]. (ex fer à souder Philips 30/60W à panne longue durée utilisé très fréquement depuis 1976 avec comme seules réparation le remplacement d'une diode permettant le changement de puissance et le remplacement de la prise secteur !! le 'longue durée 'de la panne est avéré ...)

Pour Carolyne : je reste également fidèle à un Metrix 462 qui reprend de temps à autre un peu de service ! http://electricite.bricovideo.com/multimetre/metrix_multimetre_analogique.htm L'échelle analogique de plus en plus fréquente sur les numériques peut rendre des services pour apprécier des évolutions : charge/décharge de condensateur.....

+1 (Christian)
Un multimètre pour moi c’est <10€ ou >1000€

à 1000€ c’est ce que j’avais au boulot, en retraite je me contente très bien d’un multimètre à 7 € acheté en grande surface de bricolage.

Je ne voudrais pas te décevoir mais pour la mesure de capacité meme à 200 € je suis très septique sur la qualité de la mesure. Il est préférable d’apprendre le code de marquage c’est plus sûr.

@Carolyne
Fait attention a ce que tu dis :grin:, ici il y a même des “vieux pro” qui ont débuté avec des multimètres à aiguille : les bons vieux Métrix.
Pour vanter ces appareils connaît-tu l’erreur de parallaxe ? Sait-tu gérer les ohms/volt ? Sais-tu quand il faut utiliser un montage aval ou un montage amont ? Sait-tu faire un calcul d’erreur en fonction de la déviation et du calibre ?
Sais tu le prix que coûtait un multimètre de qualité ?

Crois moi je ne regrette pas ces appareils et je ne pense pas être le seul.

Merci à tous les deux (EDIT : quatre) pour vos éléments que j'intégrerai dans ma réflexion

Carolyne, tu as l'air rigolote toi :grin: Bien reçu et bien compris pour les échelles. Tu as un point commun avec Charles Platt, l'auteur de ce livre http://www.makershed.com/Make_Electronics_Book_p/9780596153748-p.htm ; il recommande aussi un multimètre analogique.

Christian quant à lui a un point commun avec Nick Gammmon http://forum.arduino.cc/index.php?topic=186980.msg1384330#msg1384330 Pour l'instant je ne vois pas encore trop l'usage des analyseurs mais je vais lire un peu :)

Le multimètre à 14€ dépasse largement à mon sens les besoins d’un électronitien amatteur, même chevroné. Il me semble totalement inutile d’envisager plus performant.
Je dispose ici d’une disaine de multimètres dont j’ai fais l’acquisition au cours de ma vie. Pratiquement 95% du temps j’utilise le plus élémentaire, je ne passe aux autres que lorsque le besoin s’en fait sentir, c’est à dire que je triture un circuit qui commence à relever du laboratoire.
Personnellement je n’aime pas du tout le numérique qui s’avère utile uniquement quand on veut ajuster avec une grande précision une tension , une résistance ou un courant. C’est rarement le cas.
Le multimètre à aiguille présente à mon avis un avantage considérable : On voit immédiatement si ça monte, si ça diminue et de loin je sais si la valeur est bonne ou mauvaise.
Ne rigolez pas. Quand on regarde le tableau de bord d’un avion de ligne ultra moderne avec des écrans numériques couleur, tous les paramètres importants sont visualisés graphiquement. Par exemple les jauges moteur simulent les bons vieux appareils de mesure à aiguille. C’est en couleur, c’est symbolique, mais ça reprend l’affichage analogique … il y a des raisons on s’en doute bien.
Oui, chaque dessin est complété par une valeur numérique, mais en un seuil coup d’oeuil on voit immédiatement si dix paramètres sont dans la norme, alors que s’il n’y avait que le numérique il faudrait regarder chaque valeur et la comparer mentalement à la norme opérationnelle.
Je résume : Depuis que je bricole avec Arduino je n’ai encore utilisé que mon petit contrôleur à galvanomètre mobile que j’ai acheté pour environ 7,95€.
Inutile de gaspiller tes maigres économies, le multimètre à 14€ te sera largement suffisant.

@ 68tjs: Bah, un p'tit 20 000 Ohms/V sam'suffit. Pour la parallaxe, j'ai un truc imparable: L'appareil sur le haut de l'armoire dans la chambre du fond, et lecture au théodolite depuis l'entrée. :D Et puis bon, on est pas à un cheval près non plus. Je te confirme que le prix des Métrix à aiguille est toujours en aussi bonne santé. Pour Acrylic: Garde un peu de blé pour te faire un petit fond de composants courants; n'économise pas sur le fer à souder (JBC est une bonne marque); préfère la soudure au plomb que la soudure des écolos. Si les électroniciens mourraient de saturnisme, ça se saurait. Garde à l'esprit qu'un contrôleur, ça peut se suicider en sautant du dessus de la machine à laver dans une bassine d'eau savonneuse. (si..si..J'ai connu un cas)

pour ma part, j'utilise deux multimètres, un numérique et un analogique.

le numérique est utile pour sa facilité de lecture.

l'analogique est parfait pour les variations rapides car l'aiguille est beaucoup plus réactive qu'un afficheur.

Pour contrôler un condensateur chimique, j'utilise le multimètre analogique en ohmètre (je dis bien "contrôler", pas mesurer). J'ai essayé avec le multi numérique, ça ne marche pas !

Le numérique m'a coûté 12 euros et celui à aiguille 8 euros.

Multimètre a cade mobile → Quelle impédance d’entrée pour mesurer du 5V ?

Un “bon” fait du 40 000 ohms/V soit 200 kohms pour un calibre 5V , pour celui d’al1fch la notice jointe dit 666 ohms/volts. Un en grande surface de bricolage : ? voile pudique.

Avec une trop faible impédance d’entrée le risque est de modifier le schéma pendant la mesure sans s’en apercevoir. Maintenant un numérique fait de base 10 Mohms, on peut brancher sans se poser des questions.

Il y a aussi la précision de la mesure. Dans le multimètre a cadre mobile la précision est donnée pleine échelle.
Je prend l’exemple du multimètre d’al1fch, il possède un échelonnage du type 1,3,10. Par exemple pour vérifier que le 5V USB est dans les normes (5V +/- 5%) il faut se placer sur le calibre 10V. La précision étant de 1,5% l’erreur sera de +/- 0,15 V. Mais il faut bien voir que cette erreur est constante c’est à dire qu’on mesurera le 5V à +/- 0,15V soit avec une précision de 3 %. A cette erreur systématique il faut ajouter la variation du décalage à l’origine (la mécanique bouge, elle a mauvais caractère et fait la tête si elle reçoit du 10 volts sur un calibre 3V), crois moi il y a du vécu et celle de parallaxe
Vérifier qu’une valeur est comprise dans +/- 5% alors qu’on fait la mesure à plus que +/- 3% cela commence à devenir chaud.

Pour le coté souvenir en pj le modèle que j’utilisais. Je préfère les numériques mais c’est vrai que si on ne me l’avais pas fauché je l’aurais conservé :grin:.

PS autre avantage du numérique : il est protégé, positionné en ohmmètre et branché sur le 200V il résiste lui, on ne rigole pas c’est des âneries qui arrivent et c’est aussi du vécu.

Perso après moultes comparaisons j'ai opté pour celui la : http://dx.com/p/3-0-lcd-handheld-digital-multimeter-voltage-current-resistance-temperature-2-aaa-37082#.UudhVqJKFtE

Mes exigences à ce moment la : je voulait un multimètre assez complet et pas cher. Et celui était vraiment pas mal de ce côté : mesure de fréquence et de capacité et dans des gammes confortables. En bonus mesure de température via thermocouple. Même si tout ça fait un peu gadget au premier abord, il n'est pas rare d'en faire usage et à ce moment la c'est sacrément pratique ...

La proposition de B@tto est intéressante

"Tout ou rien" en quelque sorte, car je ne souhaite pas être dans l'intermédiaire.

Je pense que tu te fourvoies. Les entrées de gamme sont souvent fragiles (en même temps comme ils ne sont pas chers on peut les remplacer facilement). Les hauts de gamme sont cher et le bénéfice qu'ils apportent est à mon avis inutile pour l'amateur. Le milieu de gamme est un bon compromis entre les appareils fragiles aux fonctions limités ou mal définies et le haut de gamme trop cher par rapport au besoin de l'amateur.

Personnellement j'aime bien avoir le test de continuité et de jonction bien pratique pour voir si un transistor ou une diode est grillé. Celui-ci me semble pas mal pour un budget moyen. http://www.lextronic.fr/P10763-multimetre-numerique-lcd-3-12---24-gammes--10a--sonde-temperature--capacite--frequence.html

+1

J'avais un vraiment bas de gamme au début, résultat : une vraie daube, notamment les fils et les contacts qui ont lâché alors que je ne m'en était presque jamais servi (et lorsqu'ils se coupent tu t'en rend pas forcement compte tout de suite, imagine la prise de tête ...). Et quand je l'ai démonté j'ai compris : c'était le vide intersidérale ... Aucun filtre, mal soudé ...

Bonjour,

Je possède un Fluke 117, le grand frère du 115. Je l'ai choisi car j'en avais marre d'acheter des multimètres bas de gamme à 10€ : écrans lcd qui ne fonctionnent plus, dérive de la mesure (Presque 20v...), cordons trop petits... Je connais plutôt bien la marque Fluke car j'ai un oscillo de chez eux qui m'a toujours satisfait et j'ai beaucoup travaillé avec cette marque pendant mes stages. Concernant le produit, je l'utilise d'une manière plutôt soft, il va rarement dans des milieux très agressifs (Je suis étudiant dans l'électrotechnique) mais à ce que j'ai pu en voir il tient très bien. Le jaune de la coque a quand même tendance à se salir rapidement... L'appareil apporte confiance dans son utilisation, par rapport aux "trucs" bas de gamme c'est le jour et la nuit ! Les pointes de touche sont très bien, à part les petits capuchons (pour respecter la IEC 61010-031) qui sont sur la partie métallique : Ils se perdent très rapidement... Mais j'ai réussi à m'en faire renvoyer par la boutique ou je l'avais acheté (site par MP si tu veux, je pense que la pub est interdite). Que dire de plus... L'écran est solide, je n'ai pas une seule rayure !

Si tu as des interrogations n'hésite pas :) Il faut quand même noter que je n'ai pas tout à fait l'utilisation que vous souhaitez en faire, je n'utilise jamais de condo 100pF... Par contre le 400v il en voit très souvent !

Quentin

Pour ma part, c'est un multimètre à 10€ secondé par un oscillo analogique (les oscillos numériques beark, mais on rejoint la guéguerre multimètre aiguille / num).

Les oscillos analogiques, on peut encore en trouver en fouilant les poubelles des écoles et sociétés (prévenir au préalable le responsable maintenance de pas le passer à la masse avant).

Sinon, j'ai une petite collections d'appareils de mesure à lampes (récupérés chez un vieux dépanneur TV), mais je ne les ai toujours pas remis en route...

Bonsoir,

Merci bien à tous pour tous ces retours qui me seront utiles. Alors je crois que toutes les sensibilités sont réprésentées :

  • Analogique / Numérique (j'aime bien l'analogique et suis convaincu des avantages mais ayant des problèmes de vue, je dois me diriger vers sur du numérique pour la lisibilité

  • Bas / Moyen / Haut de gamme : a priori j'irai vers du pas cher... pour voir... et affiner un peu mon besoin. Si je me trompe, ça ne me coûtera pas cher. Malgré tout, qg44 peux-tu m'envoyer par MP ta boutique.

al1fch : pour le picofarad, comme je débute, j'ai encore du mal à discerner ce qui est courant, de ce qui est plus rare. Et comme dans le Starter Kit il y a un composant avec des picofarads, je me suis dit que c'est assez courant.

Pour les RMS, non je n'en ressens pas le besoin à ce stade, c'est juste que ça venait avec le premier appareil Fluke qui répondait à mon besoin.

Merci à tous.

Tu as bien raison, mettre 10€ pour essayer, c'est pas la mort.

Je ne crois pas que quelqu'un en ait parlé :

le numérique, calibre manuel ou automatique?

Moi, c'est manuel, car quand je prends une mesure, je sais déjà de quel ordre de grandeur sera la mesure. Pour exemple, j'ai eu le cas d'un gars qui ne voulait pas intervenir sur une installation électrique, il soutenait mordicus qu'il y avait 230V. Sauf que son multimètre automatique indiquait ".230", soit 230mV. le copain n'a pas vu le point. Moi, le mien donnait 0V, car j'avais choisi un calibre manuellement.

voilà... Pour mesurer de l'arduino, on se met sur le calibre 20V, car il serait étonnant qu'une pin donne plus de 20V...

Moi, c'est manuel,

+1 1) comme dit Supercinci il faut savoir ce qu'on mesure. 2) les calibres automatiques sont facétieux et instables et changent toujours de calibre au moment ou il ne faut pas.

Bonsoir,

68tjs:

Moi, c'est manuel,

+1 1) comme dit Supercinci il faut savoir ce qu'on mesure. 2) les calibres automatiques sont facétieux et instables et changent toujours de calibre au moment ou il ne faut pas.

Rien ne t'empêche de les utiliser en calibres fixes - mode non automatique. ;)

Il est vrai que j'ai été nouri en 4ème avec des galvas à cadre mobile, au lycée avec des multimètres de table puis en post-bac avec du Métrix portable, et j'ai gardé le bon souvenir du gros bouton tout rond que je maîtrise maintenant à la perfection et que je ne changerais pour rien au monde. :) Il y a un côté rassurant dans ce gros bouton qui va tout de suite sur le bon calibre, surmonté d'un beau LCD numérique à gros caractères. Les petits trucs que l'on fait aujourd'hui avec deux boutons poussoirs, un écran trop petit...

Puis un autre critère, c'est : fils amovibles ou non...

Moi, c'est obligatroirement fils amovibles, ce qui permet encore d'y brancher mes vieux fils bananes, pinces, grip ou croco. Les petits trucs avec fils noyés dedans, bah c'est beaucoup moins polyvalent, car il faut bidouiller avec les pointes de touche pour mesurer autre chose que le 230 dans un tableau électrique...