[CONSEILS] Quel capteur Ultrason ou Infrarouge ?

Pouvez-vous nous en dire plus sur cette mousse ?

  • Taille moyenne des bulles,
  • Transparence,
  • Capillarité : lorsqu'elle redescend, laisse-t-elle des traces
  • ... En fonction de cela, une solution pourrait être une série de barrières lumineuses situées tous les 1 ou 2 cm selon la précision que vous désirez.

Cordialement.

Pierre

LesCarroz: Bonsoir.

Le système fonctionne bien pour du liquide, mais quand la mousse monte il ni a pas ou presque de différence. Les mesures ne sont pas stables avec la mousse.

Il faudra que je trouve autre choses, mais quoi ? Je commence à désempeser.

Pas surprenant, les bulles sont pleines d'air donc la capacité ne doit pas être très différente de celle du tube vide.

Pour choisir un "bon" capteur il faut savoir quelle caractéristique physique du milieu à mesurer serait la plus pertinente. Les bulles de savon (ou de liquide vaisselle) sont constituée d'air emprisonné dans un film lipidique. Peut-être peut-on détecter la présence de la bulle en mesurant le courant qui passe entre 2 bandes conductrices placées de part et d'autre à l'intérieur d'un tube.

Je pense que l'analyse d'image est à réserver pour les cas désespérés. C'est quand même lourd à mettre en place. Et il n'est pas certain qu'elles soient très visible en plus.

ChPr: Pouvez-vous nous en dire plus sur cette mousse ?

  • Taille moyenne des bulles,
  • Transparence,
  • Capillarité : lorsqu'elle redescend, laisse-t-elle des traces
  • ... En fonction de cela, une solution pourrait être une série de barrières lumineuses situées tous les 1 ou 2 cm selon la précision que vous désirez.

Cordialement.

Pierre

Merci Pierre.

Une résolution de 1 cm pourrait aller au pire. J'ai renoncé à une mesure par barrière lumineuse, car les bulles sont transparentes en plus de rester sur la parois à leurs descente.

fdufnews: Pas surprenant, les bulles sont pleines d'air donc la capacité ne doit pas être très différente de celle du tube vide.

Pour choisir un "bon" capteur il faut savoir quelle caractéristique physique du milieu à mesurer serait la plus pertinente. Les bulles de savon (ou de liquide vaisselle) sont constituée d'air emprisonné dans un film lipidique. Peut-être peut-on détecter la présence de la bulle en mesurant le courant qui passe entre 2 bandes conductrices placées de part et d'autre à l'intérieur d'un tube.

Je pense que l'analyse d'image est à réserver pour les cas désespérés. C'est quand même lourd à mettre en place. Et il n'est pas certain qu'elles soient très visible en plus.

Je désespère, au point ou j'en suis, je suis prêt à tenter l’analyse d'image bien que je n'ai aucune connaissance dans cette technique.

Vous n'avez pas une photo à nous présenter de cette mousse afin que l'on puisse mieux se fixer les idées ?

Cordialement.

Pierre

Bonsoir Pierre.

Excusez moi, hier j'était en voyage.

Les photos de la mousse, en pleine montée, un défait de consistance, cas extrême.

|500x300

A sa retombée.

|500x300

Cordialement Renzo

C'est une bonne information. On ne peut pas dire que ce soit franchement transparent et à la retombée, les traces sont faibles. Je pense que les barrières lumineuses devraient fonctionner. En tous cas, l'essai ne devrait pas être très compliqué et donner rapidement des résultats sur son efficacité.

Cordialement.

Pierre

Ok merci.

je fait l'essai et vous tiens au courant.

Cordialement Renzo

Avez-vous pensé à utiliser une sonde capacitive?

Je crois que ce pourrais être une solution à votre problème.

Oui, avec une sonde capacitive il ni a pas ou presque, de différence sur la hauteur de la mousse. Avec le liquide ça fonctionne bien, mais la hauteur de liquide peux varier.

Malheureusement cette semaine je n'ai pas continué, une panne de la pompe à chaleur a été prioritaire. La semaine prochaine je reprend les essais.

Autre suggestion:

une balle de ping pong et un capteur Ultrason...

LesCarroz: Oui, avec une sonde capacitive il ni a pas ou presque, de différence sur la hauteur de la mousse. Avec le liquide ça fonctionne bien, mais la hauteur de liquide peux varier.

Malheureusement cette semaine je n'ai pas continué, une panne de la pompe à chaleur a été prioritaire. La semaine prochaine je reprend les essais.

bonjour Comme je l'ai exposé ton probleme de mesure de la hauteur de mousse est simple en theorie en temps reel : - acquerir la "hauteur" de l'interface "liquide" pour reference de la mesure - acquerir le "haut de la bulle" la plus haute

en pratique et compte tenu de la nature du milieu/mesure c'est un problème difficile à automatiser et à résoudre simplement en dynamique.

Déjà la determination du point d'interface (ref 0 niveau variable ) n'est pas evidente.

Je ne pense pas qu'un arduino soit une bonne base pour envisager de l'acquisition correcte (et déjà là je n'ai pas dit acquisition précise :grin: )

Si je devais faire , je pense que je me tournerais vers du traitement d'image (I.e opencv) , mais AMHA déjà la programmation spécifique ne doit pas etre si triviale que ça. la base est peut etre d'utiliser de la lumiere polarisée et de traiter ensuite la gestion de contraste .

Mais l'optique c'est pas "mon truc" 8)

Est-ce que cette mousse est un tant soit peu conductrice ?

Si oui, on peut détecter sa hauteur avec une sonde dont un petit asservissement de position en tout ou rien règle sa hauteur :

  • ça ne conduit pas : on fait descendre la sonde,
  • ça conduit : on la remonte La période et vitesse de descente/remontée peut être réglée de quelques secondes à ... pour permettre à la mousse de se détacher de la sonde.

On n'est plus dans un système de mesure statique, mais en fonction de l'enjeu, cela peut valoir le coup (coût ;) ).

Cordialement.

Pierre