Dégradation photorésistance avec utilisation laser

Bonjour bonjour,

J'ai une question un peu bébête, mais bon...

J'utilise une photorésistance basique pour arduino

J'utilise un laser 5v arduino

En gros, si la valeur de la photorésistance est > à X (exemple 200), alors ça veut dire que le laser est dessus.
Bon super...

Et en fait je me demandais si la photo résistance pourrait être dégradée dans le temps par le laser ?
Et d'ailleurs le laser a-t-il une durée de vie limitée?

Par avance merci pour vos infos

Et en fait je me demandais si la photo résistance pourrait être dégradée dans le temps par le laser ?

Pour aller dans le sens de pepe je dirais que c'est la dégradation des rétines exposées qui doit avant tout être prise en compte dans l'ensemble du dispositif, ensuite le laser et enfin la LDR (dont l'enveloppe plastique pour du bas de gamme Arduino) pourra s'opacifier dans le temps , laser ou pas.

Bonjour,

Merci pour vos réponses.

Je vous rassure, ce laser n'est évidemment pas visible par l’œil humain, mais utilisé pour un mécanisme fixé dans un coffre et invisible et inaccessible, par une autre personne que la pour la maintenance.

Ceci dit c'est inquiétant qu'un composant arduino et qu'on trouve facilement sur les sites de vente de composant soit aussi dangereux, je ne le savais même pas (même si ça ne me serais pas venu à l'esprit de le mettre dans l'oeil de quelqu'un !)

Pour revenir à ma question, je comprends qu'il n'est donc pas impossible que le laser ne dure pas longtemps si il est allumé toute la journée par exemple :frowning:

Auriez-vous des idées d'une autre source lumineuse (autorisée cette fois lol), qui puisse former un point lumineux que je puisse utiliser sur ma photorésistance ?
Je précise la mécanique : la source lumineuse est à environ 40 cm de la photorésistance, entre les 2 il y a des roues en bois trouées : le faisceau peut passer dans les trous jusqu'à la photorésistance.

Merci

Un laser peut très bien resté allumé pendant plusieurs années : c'est la cas des laser télécom de puissance équivalente ou supérieure : il suffit qu'il soit prévu pour.

Dans le "il suffit qu'il soit prévu pour" il y a deux parties :

  1. la puce
  2. le boîter et ses caractéristiques thermiques Certains lasers doivent être refroidi avec un peltier, d'autres non.

Cela signifie qu'il ne faut pas taper dans le monde du matériel pour le grand public ou tout est considéré comme du consommable mais dans la catégorie matériel professionel où les composants ont une vraie datasheet et sur demande un ou des rapport de qualification.
Il faut passer au minimum par RS, Farnell, etc .... et vérifier les datasheets.

C'est pareil pour le détecteur. Si le détecteur est de classe professionelle il aura sa datasheet dans laquelle son concepteur aura indiqué la puissance lumineuse max en continu utilisable sans danger pour le composant.

Okay je comprends.

Auriez-vous des idées d'une autre source lumineuse (autorisée cette fois lol), qui puisse former un point lumineux que je puisse utiliser sur ma photorésistance ?
Je précise la mécanique : la source lumineuse est à environ 40 cm de la photorésistance, entre les 2 il y a des roues en bois trouées : le faisceau peut passer dans les trous jusqu'à la photorésistance.

Et auriez-vous une idée pour cette question ?

merci

C’est un problème d’optique, qui se posera aussi avec le laser.
C’est simple à comprendre , si le faisceau sort bien parrallele un disque de même diamètre que le faisceau recevra toute la puissance quelle que soit la distance entre les deux.
Si le faisceau optique diverge la tache lumineuse s’agrandie en fonction de la distance et le même disque récepteur ne recevra qu’une partie de la puissance.

La solution laser n’est pas interdite dans le domaine professionnel : il faudra juste qu’elle réponde aux réglements du travail.
La solution laser n’est pas la solution absolue car tout dépend de l’optique de sortie.
Une solution à base de DEL (Led) avec une optique adaptée peut convenir.

Hum intéressant...

Une solution à base de DEL (Led) avec une optique adaptée peut convenir.

j'avoue que c'est un peu là dessus que je sèche.
vous voulez dire utiliser une led "basique" avec une lentille adaptée ?
Vous avez des exemples ?

EDIT : et si j'utilise le cylindre laser et que j'y intègre une led superlumineuse ?

Merci pour toutes ces infos.

En effet, à la lumière de ces explications, l'utilisation d'un laser n'est pas nécessaire, je vais revoir la conception.
En fait pour le proto, j'avais une boite avec plein de capteurs/émetteurs arduino (d'où ma surprise), dont le laser du 2ème lien et une photorésistance, donc j'ai trouvé intéressant de faire ainsi.

J'ai du mal à imaginer utiliser une simple LED mais à tester.

Et dans le pire des cas, je pense qu'une barrière infrarouge sera plus efficace, bien que plus compliqué à régler, puisqu'on ne voit pas le faisceau :slight_smile:

Encore merci