Alimentations sans transformateur

En cours, un petit projet personnel : un relais connecté alimenté par une alimentation sans transformateur à moins d'un euro (largement).

Étude de la partie alimentation : alimentations-sans-transformateur

Attention tout de même : ne pas y mettre les doigts, sous aucun prétexte !

Henri

Comme d'habitude Henri, toujours aussi génial !!!

Merci jfs.
Ce n’est pas encore tout à fait au top mais j’y travaille.

Formidable.
Question:
Pourquoi ne pas garder un seul diode au lieu d'un pont redresseur ?
On pourra ainsi supprimer la R3 en utilisant un relais 12v et un diode zener de 12v.

Pourquoi ne pas garder un seul diode au lieu d'un pont redresseur ?

Cela ferait doubler la capacité du condensateur de filtrage C2.

On pourra ainsi supprimer la R3 en utilisant un relais 12v et un diode zener de 12v.

Je ne vois pas le rapport entre les deux.

Un relais HF7520 par exemple consomme 8mA en version 24V et 16mA en version 12V.

Il faudrait au minimum recalculer le condensateur X2 C1.
Avec 16mA pour le relais : cela fait passer le courant total de l'alimentation à 38 mA au lieu de 30.
Le condensateur X2 passe de 420nF à 530nF.
La puissance de la zener passe de 288mW à 432mW.

Je ne vois pas le rapport entre les deux.

C’était une idée qui à survolé ma tête:
Si on met un seul diode on à pas une tension RMS / 2?

Une seule diode permet un redressement mono-alternance. Un pont de diodes permet un redressement double alternance, mais la tension de crête reste la même.

Et si l'envie vous prenait de programmer l'atmega328 du montage ci-dessous,

il faut penser à utiliser un circuit d'isolation comme décrit sur le site ci-dessous.

illustration

En se basant sur le circuit d'illustration de Hbachetti, il faudra ajouter

1 port Ftdi et un port avr isp à utiliser avec un programmateur opto isolé ou un non isolé en débranchant le circuit du secteur.

Et si l'envie vous prenait de programmer l'atmega328 du montage ci-dessous,

Programmer avec le connecteur FTDI pas encore implanté ?
Il y a peu de risque ;D

J'ai fait un effort, je l'ai ajouté.

il faut penser à utiliser un circuit d'isolation comme décrit sur le site ci-dessous.

Dans mon article je précisait "Pour charger le logiciel, il faudra couper le secteur".
Mais c'est vrai que l'on peut facilement oublier.

J'ai ajouté un lien sur ta page.
merci.

hbachetti:
Dans mon article je précisait "Pour charger le logiciel, il faudra couper le secteur".
Mais c'est vrai que l'on peut facilement oublier.

J'ai ajouté un lien sur ta page.
merci.

Oui, je l'ai bien noté!

c'est pour les têtes en l'air!
Merci encore pour le partage de qualité Hbachetti!

la tension de crête reste la même.

Ok , mais RMS no.
Avec un seul diode, au bornes de C2 on à pas une tension inférieur?
Pour la réponse suffit un OUI ou un NON.
Je ne veux pas te contredire, juste comprendre.

Oui mais le RMS c'est avant le ponde diodes que ça se passe.
Après le pont de diodes le condensateur de filtrage se charge à la tension crête (moins la chute de tension dans les diodes : 1.5V).
Donc aux bornes du condensateur de filtrage, tu retrouves de toutes façons la tension RMS * √2.

Si tu utilises un redressement double alternance, le condensateur de filtrage aura moins le temps de se décharger entre deux alternances, donc c'est plus efficace :

super article, comme toujours :slight_smile:

une autre page sur le même theme ici

ou encore ici

Méfiez vous des opto isolateurs : leur bande passante est limitée.
Un opto isolateur c'est une émission de photon qui vient frapper une base de transistor.
Pour obtenir un bon CTR il faut une "grosse" base avec beaucoup de surface.
Mais qui dit surface dit capacité parasite et réduction de bande passante.
La bande passante des premiers opto isolateurs était limitée autour du MHz, soit utilisable pour des signaux max de 100 kHz.

Les opto isolateurs font toujours des progrés donc leur usage est de moins en moins limité mais méfiance avant de commander un lot à pas cher.

c'est avant le ponde diodes que ça se passe.

Ok, Compris.
Merci hbachetti

Les leds équipées de ce type d'alimentation durent moins longtemps à cause de la surintensite à la mise en service.

Les leds équipées de ce type d'alimentation durent moins longtemps à cause de la surintensite à la mise en service.

A quand, un tuto sur les convertisseurs burst et boost ? :relaxed:

Je ne sais pas précisément comment sont alimentées les ampoules LED du commerce.

Elles peuvent être alimentées par un régulateur PT4207.

Sur mon schéma c'est le condensateur de 470µF qui absorbe la surintensité à l'allumage, comme dans toute alimentation à transformateur d'ailleurs.
D'où la présence d'une résistance série de 68Ω qui limite ce courant, et protège surtout le pont de diodes.

A quand, un tuto sur les convertisseurs burst et boost ? :relaxed:

De quoi veux-tu parler ?
De convertisseurs DC-DC ?
Si oui, il y a suffisamment de modules (LM2596 ou MP1584) dans le commerce, non ?

Par contre j'attends des LNK304 qui me permettront de réaliser une alimentation à découpage 230V / 5V ou 12V ou 24V.

Par contre j'attends des LNK304 qui me permettront de réaliser une alimentation à découpage 230V / 5V ou 12V ou 24V.

Je réserve un poste en 1ere file pour lire ton future topic!