Foctionnement de capteur d'humidité analogiques

Salut :slight_smile: , comment fonctionnent ses capteurs? Composants et produits électroniques - DiyDomo

Composants et produits électroniques - DiyDomo Je sais qu'il relève une donnée analogique qui change selon l'humidité, mais qu'est-ce qu'il se passe au niveau de la fréquence du signal, quel est le rapport entre humidité et signal analogique?

Et pour le capteur DHT11: http://boutique.semageek.com/fr/138-dht11-capteur-de-température-et-humidité-digital.html Et pourquoi importer une libraire, qu'y a-t-il de si compliqué?

Merci d'avance.

Et pour le capteur DHT11: http://boutique.semageek.com/fr/138-dht11-capteur-de-température-et-humidité-digital.html Et pourquoi importer une libraire, qu’y a-t-il de si compliqué?

Un proverbe dit qu’il faut tourner sa langue 7 fois avant de parler, on peut l’appliquer à l’écrit : tourner son stylo 7 fois dans sa main avant d’écrire.
Dans le domaine qui nous intéresse il faut toujours, toujours et toujours se référer à la datasheet (documentation techniques) des produits.

Je te mets la datasheet en PJ. Regarde ce que ce capteur a de très simple :smiley:

Le DHT11 est nul question précision et amplitude de mesure, pour 2€ de plus tu as le DHT22 qui est beaucoup plus performant.
AM2302 = autre nom du DHT22

Fait attention au choix de la librairie, si tu ne veux pas avoir à gérer trop d’erreurs de “checksum” ou de “timeout” prend celle du playground (auteur RobTillaert).

Quand à ton capteur fourche c’est une résistance qui est plus ou moins court-circuitée selon le degrés d’hygrométrie du sol. La résistance peut aussi être directement le sol lui même.
Il existe autant de modèle que de fournisseurs.
,
Il existe des modèles qui sortent un signal analogique (en général on le fait fonctionner selon le principe d’un pont résistif en mettant une résistance connue en série) et d’autres ou un comparateur à seuil réglable délivre une alarme numérique.
Si tu n’as pas le schéma électrique il faut le relever sur l’exemplaire que tu as en main.

DHT11.pdf (466 KB)

AM2302.pdf (570 KB)

Ah oui, j'ai déjà posté le poste sur le site du zéro et j'ai changé le titre, et j'ai déjà lu des datasheet mais si quelqu'un pouvai me le résumer parce que je galère un peu en fait

Cas du DHT22
Comme tu l'as dit c'est simple.
Sauf que cela va se compliquer question vocabulaire.

Selon les normes officielles actuelles un "bit" ce n'est plus un "1" ou "0" c'est une quantité d'information.
Au début de l'informatique cela ne posait pas de problème mais avec l'aparition des protocoles de communication et des codes correcteur d'erreur il faut souvent envoyer plusieurs 1 ou 0 pour représenter 1 seul état logique.
Exemple trivial : la liaison serie avec ses bits de start/stop/parité qui ne transportent aucune information.

C'est pas clair : application au DHT22
Dans le protocole de transfert de l'information un bit d'information est constitué d'un élément binaire 0 suivi d'un élément binaire 1.
Comment distingue-t-on un bit 1 d'un bit 0 ?
Pour un bit 1 le DHT22 envoie un élément binaire (eb) 0 suivi d'un eb 1 qui dure plus longtemps que le 0.
Pour un bit 0 le DHT22 envoie un eb 1 plus court que le zéro.

Pour retrouver ses petits dans le flot de communication il faut comparer la longueur des eb 1 et 0.
Et comme le DHT22 est rapide et que les fonctions digitalRead sont lentes il faut bien optimiser son code sinon il y a des erreurs en pagaille.

Soit tu écrit le programme dans ton coin, soit tu utilise une bibliothèque toute faite et les exemples qui l'accompagne et une des meilleures est celle que je t'ai signalé.

Cas de la fourche :
Je ne sais pas comment la tienne est réalisée et comme je n'ai pas de boule de cristal je n'en dirai pas plus.