Kicad : du schéma à la plaque à pastilles

Bonjour

En cherchant comment transposer un schéma électrique en implantation sur une plaque à pastilles, je suis arrivé à ceci :

Le schéma dans Kicad

Dégrossissage de placement des composants dans Pcbnew

Création d'une carte à pastilles dans Inkscape

Export en DXF R14
Ouverture dans QCad et réenregistrement

Import dans Pcbnew (sur coordonnées 0/0)
Placement des composants sur la trame de la carte

Export depuis Pcbnew au format svg et ouverture dans Inkscape

Avec le calque carte à pastilles

Bon, pour un circuit simpliste, ça paraît plus lourd qu'un griffonnage sur un bout de papier, mais si on doit y revenir, ça restera plus parlant.

Tu ne crois pas que si tu retournais le connecteur le routage serait plus simple ?

Ici la solution est simple, mais il est des fois où il faut modifier les branchements dans la schématique, actualiser la netliste et la recharger dans PCBnew.
Cela se produit souvent avec l'utilisation de symboles normalisés des boîtiers multiportes.

C'est pour cette raison que je fais mes propres symboles qui respectent la topologie du boîtier.

La normalisation est nécessaire dans le cas de cartes de 50cmx50cm si on veut que le schéma soit compréhensible, elle est rarement nécessaire à notre niveau.
Je suis totalement hors norme (c'est une habitude :grinning:) mais je détecte la plupart des croisements de fils à la création du schéma et je perds moins de temps à faire les symboles qu'à faire des aller et retour schématique/PCB.

Si, si ! c'est ce que j'ai fait ensuite.
Ce cliché illustrait justement l'étape "Dégrossissage de placement des composants dans Pcbnew", non achevé, c'est vrai.

J'ai bien retourné les 2 pins header (comme tu le verras, je suis revenu dans la schématique pour remplacer ce connecteur par 2 pins) (et actualisé la netlist, rechargée dans Pcbnew), j'ai bien supprimé le croisement de fils en reliant un pin au connecteur JST 4 broches, ce qui est montré dans les clichés finaux (l'export)

Sur le cliché "placement des composants sur la trame de la carte", on voit qu'il y a encore un chevelu non routé. La trame de la carte a servi à finaliser la juxtaposition du connecteur avec les pastilles. Ensuite, j'ai désactivé la couche Drawing users pour finir le travail de routage.

Si tu modifies le symbole, c'est que :

  • tu as le composant qui correpond à cette modification
  • ou tu ne te sers du symbole et d'une empreinte générique que pour signifier l'implantation de points de soudure ?

Il y a les symboles de schématique d'une part et les empreintes pour le PCB d'autre part.
Je modifie juste le dessin du symbole de schématique.

Une norme veut que les entrées soient à gauche et les sorties à droite.
Avec un ULN2003 cela colle aux boitiers, un boîtier avec 4 portes numériques, c'est rarement le cas.

La solution "courante" est d'éclater les portes sur le schéma. Mais on perd la topologie du circuit intégré.
Régulièrement au passage au PCB les fils tricotent salement et il faut revenir à la schématique pour d’emmêler le tout.
Si les fils ne se croisent pas dans la schématique ils se croiseront beaucoup moins dans le PCB.

Attention j'indique que c'est ma marotte, je ne dis pas que c'est la meilleure façon de travailler, c'est celle qui me convient parce que je n'ai pas trop de difficulté pour créer un symbole de schématique.
Je l'applique "à la demande", il n'y a rien de systématique.