Passer d'un prototype arduino à un circuit imprimé

Bonjour,

Dans le cadre d'un stage, j'ai besoin de faire un système qui contrôle une petite pompe à vide qui fonctionnera probablement en 9V. Le prototype est constitue d'

  • 1 carte arduino Uno avec mc Atmega328P-PU
  • 1 écran LCD fonctionnant en 4 bits
  • 1 capteur de pression
  • 1 batterie 9V
  • 1 MOSFET pour gérer l'alimentation de la pompe
  • 1 ampli-op pour le capteur

Ce qui m’intéresse c'est de rendre ce prototype transportable et de le rendre le moins chère possible en utilisant le strict minimum de composants sur la carte arduino. En gros je souhaite garder uniquement l'Atmega328P-Pu et tout ce qui va bien avec pour que cela fonctionne (ainsi que pour le programmer) pour mettre le tout sur un circuit imprimé.

D'après ce que j'ai compris, pour que cela fonctionne, il faut donc garder:
-1 Atmega328P-Pu
-1 connexion ICSP pour pouvoir le programmer sans passer par un ordinateur
-1 régulateur de tension pour passer le 9V de la batterie en 5V

Est ce que cela vous semble suffisant ou pas du tout ?

Je vous remercie de vos réponses

l'ICSp (ISP) nécessitera quand même un orduinateur avec un programmateur dédié.

L'autre solution est de mettre les lignes RX,TX et Reset (via un capa de 100nF) de l'atmega sur un connecteur et utilisé une carte usb /série pour le programmer.

Pour que l'atmega fonction il lui faut le quartz + le 2 capa de quelques pF, sauf si l'atmega est programmer pour fonctionner avec son oscillateur interne.

Faire une petite recherche (arduino on breadboard) ça peut être formateur.

Merci pour vos réponses ! . Je vous répondrai dès que je rentre ce soir :smiley:

Ce qui m’intéresse c’est de rendre ce prototype transportable et de le rendre le moins chèr possible en utilisant le strict minimum de composants sur la carte arduino

Rien n’empêche de considérer une carte mini-pro comme un composant reporté sur le circuit imprimé.
Question prix si tu peux acheter directement dans le pays de production (1) ce sera imbattable car tu bénéficiera de prix d’achat des composants en très grande quantité.
Pour faire simple la carte complète reviendra moins chère (~ 3€) qu’un atmega acheté à l’unité (même là bas, c’est aussi une question de coût d’emballage individuel !).
De plus si tu n’achète pas le micro avec déjà le bootloader de gravé (ce sera plus cher) il te faudra le graver si tu veux programmer par l’USB.
Avec la carte mini-pro tout est près à fonctionner sorti du sachet antistatique.
(1) Empire du milieu

La carte mini-pro est minimaliste et ne contient pas d’interface USB.
Pour la programmer il faudra soit une interface USB/UART externe, soit un programmeur ISCP.

La réalisation d’un circuit imprimé n’est pas donnée non plus.

Si tu acceptes de câbler il y a la solution d’utiliser des plaquettes perforées et pastillées → pastilles avec via (double face) obligatoire sinon les pastilles se décollent dès qu’on les chauffe.

Bonjour à tous,
Ce qui m'interpelle c'est la pile 9Volts ou batterie

Leptro:
l'ICSp (ISP) nécessitera quand même un orduinateur avec un programmateur dédié.

L'autre solution est de mettre les lignes RX,TX et Reset (via un capa de 100nF) de l'atmega sur un connecteur et utilisé une carte usb /série pour le programmer.

Pour que l'atmega fonction il lui faut le quartz + le 2 capa de quelques pF, sauf si l'atmega est programmer pour fonctionner avec son oscillateur interne.

Faire une petite recherche (arduino on breadboard) ça peut être formateur.

D'accord, question rapport prix/qualité, est ce qu'il vaut mieux fonctionner avec un oscillateur externe ou le oscillateur interne (de 8MHz il me semble pour ce mc) ?

pepe:
Bonsoir

Il faudra rajouter des condensateurs de découplage et un circuit de reset adapté à la programmation ISP.

Il faudrait aussi préciser le choix retenu pour la réalisation de l'horloge.

Merci, j'ai regardé vite fait à quoi sert le condensateur de découplage, je vais garder ca sous le coude :smiley:
En gros, d'après ce que j'ai lu ca sert à "éliminer toutes les sources de bruits hautes fréquences du signal d’alimentation afin qu’elles ne perturbent pas le fonctionnement du micro ou des circuits numériques ou analogiques" (forum.arduino.cc/index.php?action=dlattach;topic=195118.0;attach=57514)

Concernant le choix retenu pour l'horloge, il faut le "dire" explicitement lors de la programmation du coup ?

68tjs:
Rien n'empêche de considérer une carte mini-pro comme un composant reporté sur le circuit imprimé.
Question prix si tu peux acheter directement dans le pays de production (1) ce sera imbattable car tu bénéficiera de prix d'achat des composants en très grande quantité.
Pour faire simple la carte complète reviendra moins chère (~ 3€) qu'un atmega acheté à l'unité (même là bas, c'est aussi une question de coût d'emballage individuel !).
De plus si tu n'achète pas le micro avec déjà le bootloader de gravé (ce sera plus cher) il te faudra le graver si tu veux programmer par l'USB.
Avec la carte mini-pro tout est près à fonctionner sorti du sachet antistatique.
(1) Empire du milieu

La carte mini-pro est minimaliste et ne contient pas d'interface USB.
Pour la programmer il faudra soit une interface USB/UART externe, soit un programmeur ISCP.

La réalisation d'un circuit imprimé n'est pas donnée non plus.

Si tu acceptes de câbler il y a la solution d'utiliser des plaquettes perforées et pastillées --> pastilles avec via (double face) obligatoire sinon les pastilles se décollent dès qu'on les chauffe.

La carte mini-pro a l'air intéressante en tout cas. Par contre pour celle la il faudra ajouter un régulateur de tension pour passer en 5V ou 3.3. si je me trompe pas.
Pour ce qui est de la réalisation d'un circuit, ca va j'ai la chance de pouvoir en faire fabriquer. (Me manque que les compétences pour le faire :D)

.

D’accord, question rapport prix/qualité, est ce qu’il vaut mieux fonctionner avec un oscillateur externe ou le oscillateur interne (de 8MHz il me semble pour ce mc) ?

Bonjour,
cette question ne se pose pas, il te faut d’abord choisir la qualité dont tu as besoin :

  • quartz + condos : 16(20) MHz, très bonne précision
  • résonateur : 16(20) MHz, bonne précision
  • oscillateur interne : 8MHz, précision moyenne

le coût des composants supplémentaires, c’est quelques centimes, donc négligeable (sauf si tu veux faire réaliser plusieurs milliers d’exemplaires)

En gros, d’après ce que j’ai lu ça sert à “éliminer toutes les sources de bruits hautes fréquences du signal d’alimentation afin qu’elles ne perturbent pas le fonctionnement du micro ou des circuits numériques ou analogiques”

je dirais plutôt l’inverse, il vaut mieux attaquer les bruits à leur source

Concernant le choix retenu pour l’horloge, il faut le “dire” explicitement lors de la programmation du coup ?

oui, le téléverseur n’a pas les moyens (du moins pas le temps) de déterminer à quelle vitesse le mpu fonctionne

Par contre pour celle la il faudra ajouter un régulateur de tension pour passer en 5V ou 3.3

pas besoin, c’est largement diffusé avec un régulateur 3v3

j’ai la chance de pouvoir en faire fabriquer

grâce à la mondialisation, tout le monde à cette chance

Me manque que les compétences pour le faire :smiley:

un projet de débutant :

celui-ci semble avoir abandonné :

commande de pompe à vide...

D'accord, question rapport prix/qualité, est ce qu'il vaut mieux fonctionner avec un oscillateur externe ou le oscillateur interne (de 8MHz il me semble pour ce mc) ?
Bonjour,

cette question ne se pose pas, il te faut d'abord choisir la qualité dont tu as besoin :

  • quartz + condos : 16(20) MHz, très bonne précision
  • résonateur : 16(20) MHz, bonne précision
  • oscillateur interne : 8MHz, précision moyenne

le coût des composants supplémentaires, c'est quelques centimes, donc négligeable (sauf si tu veux faire réaliser plusieurs milliers d'exemplaires)

Oui, je suis d'accord avec toi, je sais pas pourquoi j'ai sorti cette phrase ^^. Dans mon cas ou j'ai "juste" besoin de gérer un écran (avec quelques boutons pour l'interface homme/machine) et le pilotage d'un moteur en fonction de la valeur du capteur, l'oscillateur interne devrait suffire non ?
D'après ce que j'ai lu sur un autre forum " l'oscillateur externe se justifie pour des applications où la stabilité de la base de temps est prépondérante".(Oscillateur Interne VS Externe ? - FantasPic)
Seulement voila, avec mes connaissances de bases, je ne vois pas vraiment à quel point ca peut impacter la stabilité de la base de temps. Enfin, je vais arreter de trop creuser car ca serait inutile avec le peu de connaissance que j'ai sur le sujet pour le moment ^^

Bon du coup, je vais d'abord partir sur un mc Atmega328P-Pu seul et y ajouter les composants qu'il faut pour le faire tourner et si je bloque je go sur l'arduino mini-pro ^^

Avant de partir bille en tête sur un Atmega328p-PU je te conseille de bien regarder ce que tu achète :

  • avec bootloader préinstallé je pense qu'il faudra un quartz externe car le bootloader doit s'attendre à trouver un micro avec 16 MHz d'horloge.
  • avec un CI en configuration "sortie usine" il faudra configurer les "fuses" et éventuellement charger le bootloader.
    Le tout se faisant avec le logiciel avrdude.
    En config sortie usine l'oscillateur interne (8 MHz) est activé mais aussi le diviseur d'horloge par 8 ce qui fait que l'horloge n'est que de 1 MHz.

Je ne veux pas insister mais la mini-pro minimaliste à moins de 3€ sur Ebay (mais 1 mois de délai plus le nouvel an chinois qui s'avance) sur un tout petit circuit imprimé et près à l'emploi me semble un bon compromis.
A moins que ce qui t'intéresse vraiment soit de mettre toi même un microcontrôleur en service en partant de zéro.

Commande de pompe à vide

belle réalisation !
au fait, tu avais une question en juin 2017 ?

trimarco232:
belle réalisation !
au fait, tu avais une question en juin 2017 ?

Je viens d'y répondre.... :grin:

jfs:
Je viens d'y répondre.... :grin:

Salut JF

réponse simple : "Le temps suisse est réputé précis, mais il peut neanmoins être fortement dilaté" :smiley:

Oui, oui.... le temps en Suisse on est spécialisé :smiley:

68tjs:
Avant de partir bille en tête sur un Atmega328p-PU je te conseille de bien regarder ce que tu achète :

  • avec bootloader préinstallé je pense qu'il faudra un quartz externe car le bootloader doit s'attendre à trouver un micro avec 16 MHz d'horloge.
  • avec un CI en configuration "sortie usine" il faudra configurer les "fuses" et éventuellement charger le bootloader.
    Le tout se faisant avec le logiciel avrdude.
    En config sortie usine l'oscillateur interne (8 MHz) est activé mais aussi le diviseur d'horloge par 8 ce qui fait que l'horloge n'est que de 1 MHz.

Je ne veux pas insister mais la mini-pro minimaliste à moins de 3€ sur Ebay (mais 1 mois de délai plus le nouvel an chinois qui s'avance) sur un tout petit circuit imprimé et près à l'emploi me semble un bon compromis.
A moins que ce qui t'intéresse vraiment soit de mettre toi même un microcontrôleur en service en partant de zéro.

Je vais déjà essayé de monter l'atmega afin de voir si j'y arrive. ^^
Bon après, je vais tout de même commandé une mini-pro (juste au cas où :D)

Oui, partir de zéro pour arriver jusqu'à un circuit imprimé fonctionnel c'est ce que je souhaiterai faire.
En tout cas, merci pour les infos !

jfs:
commande de pompe à vide...

c'est justement ce que je voudrais faire ! ^^